Le Petit Musée a fait des heureux à travers la 4ème édition du Trophée Protecteur des Arts et Cultures (TPAC) doté du Grand Prix ‘’BICIGUI amie des arts’’, célébrée ce jeudi 25 mai, dans la salle de spectacle du Petit Musée, à La Minière. Le thème de cette édition était ‘LANTAN D’ANTAN’

Déambulation des ‘LANTAN’

Dans les environs de 20 heures, à La Minière, dans la commune de Dixinn, les riverains et les nombreuses personnes de passage, ont été heureux de se retrouver dans une ambiance inattendue, durant une déambulation d’objets d’art représentant des figures emblématiques des quatre régions de la Guinée, avec toute une animation derrière.
Ces gigantesques objets appelés ‘’LANTAN’’ (le mot vient de ‘’lanterne’’), illuminés de l’intérieur, pouvaient être aperçus de loin par les témoins de cette scène magique qui, au fur et à mesure, se mêlaient de la danse, certainement par curiosité pour savoir de quoi il s’agissait réellement. Cette déambulation des ‘LANTANS’ méconnus de la nouvelle génération, durera près d’une heure.

Fifi Tamsir Niane, fondatrice du Petit Musée et initiatrice de ce carnaval, dont le souhait est de réhabiliter cette pratique ancestrale des ‘LANTANS’, n’en revenait pas en voyant les visages des uns et des autres qui lui paraissaient heureux du spectacle offert : « C’est juste extraordinaire. Nous avons eu une procession et une parade en un carnaval féérique qui nous a tous emportés. Et pour nous, c’est le retour de l’imagination, le retour de la créativité, le retour du rêve. Les jeunes Guinéens sont capables de faire rêver leurs parents, leurs grands-parents et de faire rêver le monde », affirme-t-elle, dans la foulée, un peu plus tard, après avoir franchi le portail du Petit Musée.

Récompense des compétiteurs

Le Sosso balla, vainqueur

Sur scène, des prestations artistiques sont offertes au public, avant la cérémonie de remise des trophées dédiés à feu Vieux Coka, aux différents compétiteurs, en présence du jury présidé par Mme Kadija Mouké Yansané, au cours de cette soirée à l’ambiance surchauffée. Rappelons que le Vieux Coka a été un célèbre artiste et artisan, fabriquant de ‘LANTANS’, pendant la période coloniale, jusque dans les années 1960, quand cette pratique a disparu à Conakry. Il résidait au quartier Boulbinet, où il sera plus tard le mentor voire le père spirituel du groupe de musique traditionnelle ‘Etoiles de Boulbinet’.

Après la délibération, l’Arbre de la Forêt représentant la Guinée Forestière, dont les compétiteurs sont partis avec un chèque de 2 Millions Gnf, a gagné le prix d’encouragement du jury. Le 3ème prix a été remporté par la Pirogue représentant la Basse Guinée ; l’équipe qui l’a réalisée a empoché 5 Millions Gnf. Le 2ème prix doté d’un chèque de 8 millions Gnf a été gagné par la Dame de Mali, symbolisant la Moyenne Guinée. C’est le Sosso Balla, figure emblématique de la Haute Guinée, qui a remporté les 15 Millions Gnf récompensant le 1er prix.

Après la remise des trophées, Mme Fifi Tamsir Niane, enchantée, dira que cette 2ème édition du TPAC a essentiellement œuvré pour la réhabilitation du ‘’LANTAN’’ qui, selon elle, « a besoin d’être relancé. Je crois que cette génération qui a fabriqué ces LANTANS aujourd’hui, est convaincue que c’est une chose à faire. Nous avons réussi pendant une heure de temps à faire rêver tout le monde sur le boulevard, avec des objets extraordinaires qui ont été fabriqués par le génie créateur de ces jeunes Guinéens. Donc, nous allons continuer, oui le LANTAN doit vivre », promet la fondatrice du Petit Musée de La Minière.

Pour les heureux gagnants ayant emporté le 1er prix, cet événement ne doit pas s’arrêter là, il doit perdurer. Moussa Momo, parlant au nom de ses amis, dit qu’ils sont « au comble de la joie. On a passé beaucoup de jours de travail, de dur labeur, pour remporter ce prix. Et sans oublier nos amis qui ont remporté les autres prix, nous les remercions et les encourageons. Nous remercions le Petit Musée d’avoir organisé ce concours, pour que l’art et la culture se développent en Guinée. Donc, merci et nous sommes très émus », se réjouit-il, en brandissant leur chèque en l’air.

Les compétiteurs de cette 4eme édition du Trophée Protecteur des Arts et Cultures de Guinée, eux, sont partis avec le sourire aux lèvres.

Pour un retour du ‘’LANTAN’’

Quant à Fifi Tamsir Niane, la fondatrice du Petit Musée, pour elle, c’est un pari presque gagné, car la relance du ‘’LANTAN’’ qui est un patrimoine commun à tous les Guinéens, incombe aux autorités et particulièrement au ministère de la Culture et au Gouvernorat de la Ville de Conakry, qui devraient s’approprier cette événement et le ramener dans les quartiers de la capitale, pour occuper sainement la jeunesse et surtout en faire un événement régulier, pour animer la ville. Elle espère que son appel sera entendu.

Ismaël Sylla pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici