Lancinet F., le chef comptable de la Banque internationale pour le commerce et l’industrie en Guinée (Bicigui), filiale du groupe BNP Paribas, a disparu avec un trou de 1 milliard 36 millions de GNF dans sa comptabilité. La défaillance a été constatée il y a environ quatre mois suite à des contrôles de routine, nous dit-on.

Dès que l’affaire a éclaté, le chef comptable a pris la poudre d’escampette non sans faire d’un commerçant avec qui, il faisait des affaires, un des coupables aux yeux des enquêteurs. Car l’affaire est portée au niveau de la police judiciaire.

Le commerçant ? Un certain Seydou N, un gros client de la banque et bien connu de ses dirigeants. Il était celui qui faisait les changes pour le chef comptable qui lui versait directement dans son compte logé à la Bicigui, l’équivalent de la somme changée. Quand l’affaire éclata, les enquêteurs constatèrent que le chef comptable avait versé dans le compte de Seydou une certaine somme.

En réalité, selon nos enquêtes, le chef comptable avait versé dans le compte du commerçant l’équivalent de 60 mille dollars qu’il a changé. Somme que la Bicigui a demandé de rembourser. Le commerçant qui apparemment ne se reproche que du délit d’avoir fait en bonne et due forme une affaire avec un citoyen, fut-il employé d’une banque,  aurait refusé de payer la somme avant selon ses dires, d’être brutalisé à la DPJ.

Avec l’instance de sa famille notamment sa mère, il s’engagea au payement de la somme. il aurait déjà payé environ 150 millions de GNF. Non sans amertume. Le chef comptable, lui, reste encore introuvable. Et la Bicigui ne souhaite pas commenter ‘‘une affaire déjà sous contrôle judiciaire’’.

Aziz Sylla

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici