Les autorités guinéennes ont réussi à convaincre leurs homologues du Sénégal à autoriser l’entrée sur le territoire guinéen d’une cinquantaine de camions transportant des marchandises qui étaient bloqués au niveau de la localité frontalière de Linkérin, a-t-on appris de source diplomatique ce mercredi.

En plus des camions de marchandises, les véhicules passagers ont aussi franchi la frontière, selon nos sources.

Ces camions étaient en effet bloqués depuis dimanche dernier à cette localité, suite à la fermeture de la frontière décidée samedi dernier par les autorités sénégalaises pour empêcher la propagation du virus Ebola. Une épidémie qui sévit en Guinée où elle a fait 84 victimes sur 129 cas notifiés, depuis début février.

Les esprits avaient commencé à s’échauffer au niveau de cette frontière, où la tension était vive entre camionneurs guinéens et les services des douanes sénégalais, racontent des témoins contactés par Xinhua.

Il faut noter que les corps de deux imams décédés au Sénégal avaient finalement pu regagner la Guinée via cette même frontière au terme d’âpres négociations, indiquent nos sources.

Xinhua