La déclaration universelle des droits de l’homme à été  adoptée  par l’assemblée  générale des Nations Unies le 10 décembre 1948 à Paris.

Et c’est à René  Cassin juriste français à qui   l’on doit  la qualité  universelle de  cette déclaration intervenue après la seconde guerre mondiale dans un contexte de racisme et d’antisémitisme à outrance.

Mais  force  est de remarquer que  cette déclaration été proclamée dans la précipitation  pour satisfaire une  clientèle juive en vue de la  proclamation de l’état  d’Israël disparu 70 ans après Jésus Christ.

La Palestine était sous protectorat  Britannique depuis 1917 et les anglais refusèrent toute immigration juive dans leur territoire.

L’article  13 de cette déclaration qui stipule sur le droit de sortie de choisir sa résidence à l’intérieur d’un état  a été à l’origine de tous les grands maux et conflits dans  le monde.

L’assemblée générale des Nations Unies  en a profité pour scinder la Palestine en deux justes après la fin du protectorat Britannique.

Il faut même rappeler que le mot diaspora qui est la dispersion du peuple juif vivant en dehors de la Palestine provient de  cet article.

Et mêmes tous  les autres articles  sont en effet   violés aujourd’hui  et l’ exemple le plus probant est encore l’ article 13  avec  l’ instauration des visas d’ entrée  notamment  dans les pays occidentaux .

dans un tout autre registre il faut noter que les Nations Unies, qui  comptaient 56 Etats lors de cette déclaration universelle, sont  aujourd’hui  197 Etats dont 4 : les iles Cook ; Nioué , Palestine et le Vatican qui sont des Etats observateurs .

La plupart des pays  membres ne l’étaient pas en 1948 : c’est le cas du Sénégal qui est entré le 26 septembre 1960, l’Espagne le 14 décembre 1955, la Suisse le 10 septembre 2002.

Horizon sans frontières   note des insuffisances dans les lois et les textes qui régissent  cette déclaration qui est à l’origine de beaucoup de conflits dont la guerre  israélo-palestinienne.

L’organisation de migrants HSF, lien de concorde entre les peuples, pense dans  un monde d’interdépendance et de globalisation, il faut l’adoption de lois beaucoup plus universelles pour la paix et la stabilité en vue d’un développement durable.

Boubacar Seye

Président d’horizon sans frontières

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici