Le rapport Doing Business 2017, met en exergue l’amélioration du cadre des affaires entre 2015 et 2016. Ce rapport de la Banque mondiale classe la Guinée 163è sur 190 économies. Notre pays vu ce classement n’est pas le meilleur endroit où le climat des affaires est beau. Il faut cependant relever qu’il améliore son score.

Pour rappel, en 2015, la Guinée avait été classée 169èmesur 189. Un an plutôt, en 2014, engagée il y a deux ans dans le Doing Business, elle avait été classée 175ème sur 189. Elle gagnait ainsi quatre points par rapport au classement antérieur. Et trois points, deux années avant.

En 2014, le rapport Doing Business classait notre pays parmi les 20 économies du monde, les 9 d’Afrique noire, qui ont fait des progrès considérables les cinq dernières années.

Selon son site internet, le Doing Business mesure la réglementation des affaires et son application effective dans 190 économies et dans certaines villes au niveau infranational et régional.

Lancé en 2002, le projet Doing Business analyse les petites et moyennes entreprises au niveau national et mesure la réglementation s’appliquant à celles-ci tout au long de leur cycle de vie.

En collectant et en analysant des données quantitatives détaillées pour comparer les cadres réglementaires applicables aux entreprises du monde entier au fil du temps, Doing Business encourage la concurrence entre les économies pour la mise en place d’une réglementation des affaires efficace. Doing Business propose également des points de comparaison mesurables pour réformer et offre une source documentaire pour les universitaires, les journalistes, chercheurs du secteur privé et d’autres personnes s’intéressant au climat des affaires dans les économies du monde entier.

Par ailleurs, Doing Business offre des rapports infranationaux détaillés qui couvrent les mêmes domaines de la réglementation des affaires ainsi que les réformes mises en place dans différentes villes et régions d’une même économie. Ces rapports fournissent des données sur la facilité de faire des affaires, classent chaque localité et recommandent des réformes pour améliorer la performance dans chacune des zones étudiées. Les villes sélectionnées peuvent comparer leur réglementation des affaires avec d’autres villes au niveau de l’économie ou de la région, et avec les 190 économies classées par le rapport Doing Business.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

Publicités