Ellen Jonhson et Alpha Condé

Selon certaines indiscrétions en provenance de l’Aéroport de Conakry, la présidente libérienne, Ellen Johnson Sirleaf aurait, après le sommet de la Mano River Union, regagné son pays par ‘‘avion stop’’, secourue par son homologue sierra-léonais, Ernest Bai Koroma. Et pourquoi ?

Nos sources indiquent que les hélices de l’appareil transportant la présidente libérienne ont ventilé le tapis rouge de l’aéroport au point de le faire voler. Et, malheureusement les hélices prirent le tapis qui finit par en casser. L’appareil aux hélices cassées ne put alors décoller pour Monrovia. Heureusement que le président sierra-léonais n’était pas loin.

Pour rappel, les Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’Union du Fleuve Mano se sont réunis le dimanche 4 Mai 2014 à Conakry pour passer en revue et prendre des décisions sur les recommandations faites par le Conseil des Ministres de l’Union sur le rapport d’activités du Secrétariat Général et les projets et initiatives majeures en cours dans la sous-région.

Aziz Sylla

 

Publicités

Laisser un commentaire