Sur la toile, une polémique entoure le voyage du PDG de « Guiter SA » à Paris où il prend part  ce mercredi  à la « Journée des patronats africains » en compagnie de plusieurs autres patrons venus du continent. Sauf que la version selon laquelle seul Ansoumane Kaba a été convié à cette rencontre pour ce qui est de la Guinée, serait loin de la réalité. Sékou Cissé, président par intérim du CNPG avait  aussi reçu le courrier d’invitation, qu’il a dispatché à tous les membres de son institution.

Contrairement à ce qu’on a voulu faire croire, le courrier du Mouvement des entreprises de France (MEDEF) relatif à l’invitation adressée aux associations patronales n’était pas circonscrit à une seule entité. Toutes les organisations patronales étaient conviées à la « Journée des patronats africains », qui a lieu ce mercredi 21 septembre dans la capitale française. Du côté du Conseil national du patronat de Guinée (CNPG), c’est Ansoumane Kaba, PDG de la société « Guiter SA », et président élu lors du congrès non reconnu du 23 avril dernier, qui a fait le déplacement. Quant à Sékou Cissé, le président par intérim de cette structure patronale, que nous avons contacté, pour en savoir plus sur son absence à cet événement, il a évoqué des raisons de calendrier, comme excuse à son absence.

A propos de cette « Journée des patronats africains » qui doit se dérouler à Paris ce mercredi 21 septembre, elle sera axée sur « une journée de réflexion et d’échanges organisée en partenariat avec Business Africa qui va réunir les présidents des associations patronales d’Afrique et de France, ainsi que plusieurs experts et têtes de réseaux. Cette rencontre aura pour ambition de dresser une liste de recommandations en vue d’améliorer l’environnement des affaires pour les entreprises en Afrique à travers plusieurs thématiques transversales incluant le financement, l’entrepreneuriat, la RSE, la formation, le contenu local et la diversification des économies. »

Il s’agit de propositions qui serviront de base aux discussions au prochain Forum Afrique-France qui sera organisé par Medef international et le CNP du Mali à l’occasion du sommet Afrique-France des chefs d’Etat qui se tiendra en janvier 2017 à Bamako, peut-on lire dans ce courrier.

Pour ce qui est de la médiation en cours au sein du Conseil National du Patronat de Guinée (CNPG), les choses semblent traîner. Même si un protocole d’accord serait en cours d’élaboration entre les protagonistes de la crise. A savoir Kaba « Guiter », Mamadou Sylla, PDG du groupe Futurelec et Sékou Cissé, président par intérim de l’institution.  C’est d’ailleurs cette médiation qui se déroule sous la conduite de  Laye Sidibé PDG de Wassaba Sport et président de l’Association du Grand Mandingue (AGM), Aly Sady, PDG de la société Sonit Pêche qui a permis aux parties en conflit de se ressaisir et de privilégier un règlement à l’amiable de cette querelle de leadership. 

C’est cette dynamique de réconciliation qui avait amené Cissé à renoncer à son congrès du 27 août, qui était prévu  à l’Hôtel Royal Riviera.

Ci-dessous le courrier du MEDEF… 

[gview file=”https://guinee7.com/wp-content/uploads/2016/09/Invitation-a-la-reunion-du-MEDEF-2016.pdf”]

Mamady Condé pour guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici