Kankan, 03 avril (AGP)- La  cérémonie de l’ouverture des travaux de la deuxième Session du Comité de Pilotage du Programme Conjoint (CPPC)  des Nations Unies (NU) pour la Région Administrative (RA) de Kankan s’est déroulée, jeudi, 02 avril, dans la préfecture de Kankan, sous la présidence du  ministre de la Coopération Internationale, Dr Koutoubou Moustapha Sano, rapporte l’AGP.

Cette deuxième session du CPPC s’est fixée entre autres objectifs, l’examen des résultats obtenus dans la mise en œuvre du programme conjoint en 2014, analyser les contraintes et tirer les leçons, examiner et valider  le plan de travail 2015 et statuer sur les questions opérationnelles qui relèvent du CPPC.

Le gouverneur de la RA de  Kankan, Nawa Damey a mis en relief l’impact de la présence dans sa région, depuis 2013, de ce programme de lutte contre la pauvreté et qui a pour cible fondamentale, les femmes et les jeunes.

Il a souligné, que les autorités, à tous les niveaux, et toutes les populations de sa juridiction ne ménagerons aucun effort pour soutenir et accompagner ce programme dont l’impact est visible sur le terrain dans le cadre de l’amélioration des conditions de vie des femmes et des jeunes.

Dans son allocution, la coordinatrice résidente du Système des Nations Unies en Guinée, Sérafine Wakana a fait allusion à certaines interventions sur le terrain à savoir, le renforcement des capacités du  Comité sur des femmes et des jeunes, la réduction de la timidité des travaux des femmes.

Pour elle, le plus lourd travail qui reste est de finir avec l’épidémie d’Ebola  et l’appui aux populations affectées pour la relance des activités de production, notamment dans le secteur agricole.

Dans son discours d’ouverture, le ministre guinéen de la Coopération Internationale, Dr Koutoubou Moustapha Sano a indiqué, que le programme conjoint de la RA de Kankan, lancé en 2013, contribue de façon rapide à la réduction de la pauvreté dans les sous-préfectures de la Guinée. Il ajoute que le budget est d’environ deux cent quatre-vingt quinze milliards de francs guinéens.

”Au-delà  de la lutte contre l’épidémie d’Ebola, notre pays doit faire face au défis  du relèvement, à travers la mise en œuvre, d’une initiative ambitieuse mais réaliste permettant de prendre en charge les conséquences de l’épidémie”, a souligné Koutoubou Moustapha Sano.