1. Le contexte :

La République de Guinée, après plus de 57 ans d’affranchissement de la colonisation dans un élan patriotique inégalé dans l’histoire des pays africains, demeure de nos jours un des pays où le sursaut patriotique est faible. Le manque de respect des Lois de la République, l’absence de discipline, amènent certaines populations à détruire les peu de réalisation du gouvernement et paisibles populations. Nous avons vu des pilonnes d’électricités démantelés pour prendre la direction des ateliers de chaudronnerie, nous avons vu les rails du chemin de fer Conakry – Kankan disparaître, les câbles téléphoniques aériens de la Sotelgui démantelés pour être vendus aux acheteurs de cuivre, les bus du transport en commun calcinés, nous avons vu la population s’en prendre aux édifices de l’État pour les détruire (commissariats, gendarmerie, bureaux de la société d’électricité, des maisons de détention, etc.) et nous avons vu le contenu des magasins et des commerces partir en fumée. Très fréquemment la population préfère se rendre justice elle-même. Il est également fréquent dans le langage, de Guinéens peu soucieux des biens du peuple de dire, que voler l’État c’est prendre sa part.

Le constat est que la population guinéenne en général et certains fonctionnaires en particulier n’ont aucun égard face aux biens publics acquis à coût de devises étrangères, à crédit, dont tous les contribuables du pays devront rembourser. La destruction des biens des populations et de l’État dans les révoltes populaires remet le gouvernement en perpétuel recommencement et les citoyens honnêtes perdent des biens acquis par de lourds labeurs. Le manque du respect de l’ordre public affecte même le déplacement de la population et la productivité nationale (perte de temps, usure des véhicules, coût de carburant, coût des agents de police et la pollution qui affecte la santé de la population). La précarité de la santé de la population est liée en partie à son ignorance des notions élémentaires du point de vue santé : hygiène, nutrition, activités physiques et le bien-être moral.

La vie de la population reste caractérisée quotidiennement par un manque de courtoisie qui laisse un désordre prononcé. Nous ne citerons ici que le manque de courtoisie dans la conduite des voitures de la plupart des chauffeurs et l’impatience des populations dans l’accès ou les sorties des lieux de spectacles. Ainsi, quelques faits malheureux nous ont amené à réfléchir sur la possibilité de recherche de solutions immédiates.

En Guinée, la liberté reste confondue au libéralisme sauvage, cependant il est connu de tous que la liberté des uns commence là où s’arrête celle des autres. Par exemple si la grève est un droit, il est un droit aussi pour ceux qui ne sont pas en grève de vaguer à leurs activités.

Nous avons tous été meurtris, abasourdis et pris de colère en apprenant le 30 juillet 2014 que 33 jeunes, âgés entre 12-14 ans avaient perdu la vie sur une plage de Conakry et plusieurs dizaines ont été blessés, suite à une bousculade gigantesque sur une plage de Conakry a Rogbané, à la fin d’un concert.

Il est inadmissible, de voir les populations marcher sur la route pour traverser l’autoroute Fidel Castro alors qu’une passerelle est dressée à 30 mètres. Les clôtures dressées qui devraient empêcher la population de s’aventurer sur l’autoroute ont été pour la plupart détruites et la ferraille emportée dans les ateliers de soudure, quel scandale ?

Il est inacceptable qu’au cours de l’épidémie de la maladie à virus Ébola dans notre pays, 8 membres d’une équipe de sensibilisation (médecins, journalistes et prêtre) aient perdu la vie en voulant aider les paisibles populations.

La pierre angulaire du développement de tout pays, c’est la qualité de ses Hommes, leur esprit patriotique et leur degré de dévouement pour leur patrie. Considérant la situation particulière de notre chère Guinée, pays qualifié de scandale géologique, hydro-énergétique et agropastorale qui reste cependant sous-développé et très mal classée avec tous les indices de développement humain au niveau mondial. Nous estimons que la cause du retard de notre pays est liée aux facteurs suivants : manque d’unité nationale, manque de patriotisme soutenu par l’absence d’éducation civique, le manque de justice et d’éthique au niveau de tous les services publics, le manque d’imputabilité des fonctionnaires face aux actes posés et le manque d’instrument de contrôle efficace au service de l’État. L’évolution de la situation sociopolitique du pays par la promotion de l’ethno-stratégie politique n’a pas favorisé l’unité nationale malgré les slogans fréquents rappelant que La Guinée est une famille. Une réconciliation nationale devient un impératif pour notre développement.

C’est ainsi qu’une équipe de 35 citoyens s’est réunie et a décidé au nom de tous les citoyens guinéens et alliés de diverses couches sociales pour créer une organisation non gouvernementale, apolitique, non confessionnelle et à but non lucratif en vue relever ces défis qui entravent le développement de notre pays, dénommé : Le Mouvement Citoyen. En nous engageant dans ce Mouvement Citoyen, nous jeunes, vieux, hommes et femmes conscients de notre rôle et devoir dans le développement socioéconomique, sanitaire et dans l’unité nationale nous avons pour devise : Unité, Civisme, Discipline et Santé.

  1. Notre vision

Notre pays, la Guinée est connue sur l’échiquier mondial comme un pays qui a les plus mauvais indices de développement humain, notre vison est de le transformer dans la décennie à venir en un pays où il est bon de vivre, pour ce faire, nous allons miser sur les compétences en ressources humaines que le pays recèle sans distinction de région, d’ethnie ou de classes sociales pour inverser ces données. Ce mouvement qui est une association apolitique, non gouvernementale vise à renforcer l’unité nationale, l’esprit patriotique, la discipline et la santé de la population guinéenne dans toute sa diversité ; gages certain d’une paix sociale et de développement durable. 

  1. Notre mission

Le Mouvement Citoyen a pour mission de renforcer l’unité nationale, cultiver la discipline citoyenne, le patriotisme en chaque citoyen et promouvoir la santé de la population en vue de contribuer au bien-être de chaque citoyen et au développement de la Guinée. Ainsi, nos valeurs sont : Unité – Civisme – Discipline et Santé.

  1. Les objectifs stratégiques

Pour accomplir notre mission, les objectifs stratégiques suivants doivent être atteints :

  1. La promotion de services individuels, chaque guinéen devrait commencer à se poser la question qu’est-ce que chacun pourrait apporter pour aider à l’unité nationale et au développement du pays.
  2. La promotion du principe de premier venu, premier servi par l’usage des lignes dans l’obtention des services de masse.
  • L’éducation de la population au principe que la liberté des uns s’arrête où commence celle des autres.
  1. La promotion de différentes activités de santé publique comme la promotion d’une bonne hygiène, d’une meilleure nutrition, des activités physiques, des comportements sains et le bien-être moral. 

Le Mouvement Citoyen 

PS : Pour votre adhésion au Mouvement Citoyen, envoyez un message à : gmouvementcitoyen@gmail.com

 

2 Commentaires

  1. c’est vraiment salutaire c’est ce genre de mouvement qui nous manquait c’est à dire un mouvement qui défend la nation et la liberté publique. Donc je déclare aussi officiellement que je suis à présent membre de ce mouvement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici