Le ministre des Pêches, de l’Aquaculture et de l’Economie Maritime (PAEM), André Loua, accompagné d’une forte délégation ministérielle, a visité lundi, 06 juin 2016, le Port débarcadère de pêche artisanale de Dixinn dans la commune de Dixinn à Conakry, rapporte l’AGP.

Cette visite a permis au ministre de constater, que ce débarcadère  est transformé en chambres de passage par des occupants illégaux du site. Une activité, dit-il, qui n’a rien à voir avec les activités liées à la pêche. Il a exhorté les occupants à libérer, le plus rapidement que possible, les locaux.

Autres constats du ministre, les installations dans ce port, tout comme la plupart des ports artisanaux de Conakry, sont vétustes, faute d’entretien ou de suivi.

«Ces ports se retrouvent dans une situation désastreuse. Les ordures et objets polluants (sachets d’eau en plastique et autres boîtes) ont pris d’assaut la
quasi-totalité de certains débarcadères. Et cela contribue à la destruction de certaines espèces des ressources halieutiques, surtout en ce début des grandes pluies à Conakry», a expliqué André Loua.

Malgré ces constats, le ministre et sa suite ont quitté les lieux sans pour autant mettre en place une structure de sensibilisation et d’information de la communauté des pêcheurs pour assainir les ports en cette période de pluies d’une part, et lutter contre les pratiques de la prostitution dans le port de pêche artisanale de Dixinn.

Source : AGP

Publicités