Le Premier ministre guinéen

 

La scène s’est passée à Yimabaya à quelques encablures du domicile du Premier ministre, Mohamed Said Fofana, lundi dernier. Un jeune homme nommant le PM, face à un café qui a pignon sur rue dans le coin, lança  au passage de son cortège des grossièretés. Le cortège suit son chemin. ‘‘Mais quelques instants après, les militaires reviennent pour tout casser dans le café, parce que le jeune en les voyant revenir avait fui. Le propriétaire du café a en vain expliqué que le jeune n’est pas un de ses clients’’, explique un témoin.

D’ailleurs le propriétaire du café, un certain Kallo, en plus d’avoir tout ou presque perdu a été interpellé et sommé de livrer le jeune à la gendarmerie. A l’aide des jeunes du quartier, il réussit l’exploit de mettre la main sur lui. Mais son malheur est loin de finir. ‘‘Depuis lundi, il lui a été interdit de rouvrir son café. Et il se présente tous les matins à la gendarmerie’’, regrette un de ses proches.

Abou Manet

Publicités

Laisser un commentaire