Tostan a reçu de l’Unicef et de l’Ambassade des USA un appui technique et financier pour mettre en œuvre le projet Promouvoir le respect des droits des enfants dans les communautés de la Guinée. Ce projet a été effectivement mis en œuvre à Boffa et à Dubréka du 1er novembre 2014 au 31 octobre 2015.  Dans le cadre de ce projet, Tostan a installé et formé à Boffa et Dubréka 17 Conseils Locaux pour Enfants et Familles (CLEF) et 71 Conseils Villageois pour la Protection de l’Enfant (CVPE). Par la suite, ces organes ont organisé des causeries éducatives et des dialogues communautaires pour sensibiliser leurs communautés sur les thématiques clés telles que l’excision, les mariages d’enfants et l’enregistrement des naissances. Ces activités de sensibilisation ont abouti à la déclaration publique d’abandon de l’excision et de mariages d’enfants, tenue le 26 juillet 2015 à Taban (Dubréka). A cette déclaration, 88 communautés de Dubréka et Boffa avaient pris l’engagement d’épargner de l’excision et de mariages d’enfants 6 020 filles de 0 à 15 ans qu’elles avaient identifiées.

Dans la suite de cette déclaration, Tostan a organisé deux Rencontres Inter Villageoises (RIV). La première RIV a eu lieu le 23 janvier 2016 à Bondabon, préfecture de Dubréka et la deuxième a eu lieu le 30 janvier 2016 à Soumbouyadi, préfecture de Boffa.  Ces RIV ont pour objectifs de permettre aux CLEF et aux CVPE :

  • De présenter les résultats de leurs plans d’action de sensibilisation après la déclaration de Taban ;
  • D’élaborer de nouveaux plans d’action pour mieux protéger et promouvoir les droits de l’enfant dans leurs communautés.

Les deux RIV ont regroupé les Maires de Tamita et de Boffa, le Président de la délégation spéciale de Dubréka, le Président de district de Soumbouyadi, le chef de quartier de Bondabon, le Directeur Régional de l’Action Sociale, de la Promotion Féminine et de l’Enfance (DRASPFE), les chargés de l’Enfance de Dubréka et de Boffa, les représentants des ONG AIME, Sabou Guinée, CAPHU, AFA et de Lyceum Group Guinée, le Directeur Préfectoral de la Santé de Boffa, les représentants des Directeurs Préfectoraux de l’Education de Boffa et de Dubréka, l’Adjoint du Commissaire de Central de la Police de Boffa, le représentant du Secrétaire Général de la Ligue Islamique Préfectorale de Boffa, le Directeur Préfectoral de la Jeunesse de Boffa, 71 membres de CVPE, 34 membres de CLEF, le Commandant de la Gendarmerie Départementale de Boffa et les médias (Nostalgie FM, Renaissance FM, Evasion FM, radio rurale de Kindia, Fatala FM de Boffa et la radio nationale). Soit 129 participants dont huit femmes. Pour les deux RIV, la prévision était de 154 participants.

A la veille des RIV, des veillées culturelles ont été organisées par les CLEF et les CVPE.  Au cours de ces veillées, des sketchs sur les droits humains ont été présentés par les organes du SyPEG. Ces sketchs ont porté sur le droit à être protégé contre toute forme de violence (mariages d’enfants), le droit à l’intégrité physique (excision) et le droit à avoir un nom, une famille et une nationalité (enregistrement des naissances). La réalisation de ces sketchs montre le niveau de compréhension de base des CLEF et CVPE sur les droits des enfants et leur engagement à les respecter. Les veillées culturelles sont souvent mises à profit par les CLEF et les CVPE pour sensibiliser en grande masse leurs communautés sur l’enregistrement des naissances, l’excision et les mariages d’enfants.

Au cours des RIV, les CLEF et les CVPE de Boffa et de Dubréka ont organisé en moyenne 365 causeries éducatives avec les ménages et 112 dialogues communautaires avec les leaders communautaires. Ces causeries et dialogues ont touché 3 214 participants dont 1 203 femmes. Suite à ces activités de sensibilisation, 216 actes de naissance ont été délivrés et aucun cas d’excision de masse ni de mariages d’enfants n’a été rapporté par les CLEF et les CVPE. Pour vérifier la véracité des informations données par les CLEF et les CVPE, Tostan avait mis à la disposition de ces organes des fiches comportant les noms et les contacts des personnes ressources qui peuvent être consultées. Les autorités préfectorales, en particulier les Secrétaires Généraux chargés des Collectivités Décentralisées (Présidents des Comités Préfectoraux pour Protection de l’Enfant – CPPE)), ont exprimé leur satisfaction pour le dynamisme des CLEF et des CVPE. Elles ont souhaité que l’accompagnement se poursuive pour plus de dynamisme de ces organes. Au cours des deux RIV, en plus des 14 vélos livrés en mai 2015, 90 autres vélos ont été répartis aux CLEF et CVPE de Boffa et de Dubréka. Soit 41 vélos pour Boffa et 49 vélos pour Dubréka. Ces vélos ont été offerts à ces organes par l’Unicef pour leur faciliter le suivi de l’application des droits des enfants.

Mouctar OULARE, Coordonnateur

National de Tostan/Guinée

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici