L’inspecteur général d’Etat, Massoud  Oumar Thiam est apparu dimanche, 24 août,  sur le petit écran de la télévision nationale, dans le JT de 20h 30, le front serré et un air agacé, pour  tenter de dire sa part de vérités  dans le bras de fer qui l’oppose à la société Hamana, dans le but  de remettre les pendules à l’heure.

Cette réaction de l’inspecteur d’Etat fait suite à la sortie, la semaine dernière, de l’opérateur économique Mohamed Kourouma, PDG de la société Hamana, qui s’est dit persécuté par l’Inspection d’Etat.

Massoud Oumar Thiam  a révélé,  qu’à date, le  PDG de Hamana n’a fait que deux versements, le couteau sous la gorge. Une première fois, un peu plus de 100 millions, puis un second versement de 40 millions de francs guinéens, sur un total de plus de 2 milliards de  francs guinéens que lui réclame l’Etat.

Apparemment, M. Thiam n’a pas apprécié la sortie médiatique de l’opérateur en difficultés, où il s’est offusqué de la brève garde à vue imposée à lui par l’inspection d’Etat, suite à un constat d’incapacité ou de mauvaise foi de rembourser le montant dû.

L’inspecteur d’Etat a aussi apporté quelques précisions sur le cas d’un autre opérateur,  Alsény Barry en l’occurrence. ‘’M. Barry, pour sa part, a déjà effectué plusieurs versements. L’inspection d’Etat est en train de vérifier tout cela’’, a-t-il indiqué.

AGP

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici