Selon la presse ivoirienne, l’Association ‘’ Isolons Ebola’’ de la Fondation ‘’KPC’’ pour l’humanitaire en Guinée ont porté leur choix sur l’artiste ivoirienne, Monique Seka pour chanter contre la maladie à virus Ebola. Selon la même source, ‘’Isolons Ebola’’ est un CD comportant une seule chanson audio et vidéo en version radio et deux versions longues. L’Association entend ‘‘mobiliser des personnalités du monde du sport, du spectacle, des medias, des arts, de la culture et de la politique pour sensibiliser le monde entier à la propagation du virus Ebola. Puis, créer un élan de générosité dans les différentes sociétés guinéennes afin de financer des actions locales’’.

L’Association se détourne-t-elle de la chanson « One Voice » et de la maison de production Money Penny qui avait mis à sa disposition une quarantaine d’artistes ? On sait qu’avec cette maison de production française l’association liée à l’homme d’affaires Kerfalla Person Camara alias KPC a maille à partir.

Les deux entités se sont mises dans un échange épistolaire avec des menaces de passer à la vitesse supérieure. C’est-à-dire chez Dame…Thémis !

Lettre de l’avocat de l’Association Isolons Ebola

Réponse de Money Penny

Et ce n’est pas tout, Dominique B. Rousseau de Money Penny a écrit à l’Ambassadeur de Guinée en France pour « dénoncer l’attitude tout à fait inqualifiable de certains ressortissants ‘soit disant représentatifs’ de votre pays en France » (sic). Celui qui revendique les productions avec des compagnies de disques multinationales comme Warner Music Group, Universal, TF1, n’est pas tendre avec le patron de Guicopres ainsi qu’avec le vice-président de l’Association « Isolons Ebola ». Pour s’en convaincre, lisez ici l’intégralité de la lettre du patron de Penny Money adressée à l’Ambassadeur de Guinée en France.

Ibrahima S. Traoré