L’expérience des mutualités sociales de Côte d’Ivoire sera “décisive” pour la réussite de la  Couverture Maladie Universelle (CMU) dans le pays, a estimé, mercredi, 25 février, à Abidjan, le président de la Mutuelle Générale de l’Education Nationale de France (MGEN), Thierry Beaudet, rapporte l’Agence Ivoirienne de Presse (AIP).

“L’expérience des caisses de mutuelle sera décisive” pour la réussite de la CMU, a notamment déclaré M. Beaudet, qui animait une conférence publique sur le thème “la couverture médicale universelle : place des mutuelles sociales”, lors de la cérémonie de lancement des activités du bureau Afrique de l’Ouest de l’Union Africaine de la Mutualité (UAM-AFRO) à l’Université Félix Houphouët-Boigny de Cocody.

S’inspirant de l’expérience française de l’Assurance maladie universelle, le conférencier a fait savoir que  “le plus souvent, les systèmes mutualistes ont précédé et inspiré les systèmes de couverture santé universelle”, expliquant que la proximité entre les mutualités sociales et leurs adhérents, ainsi que leur maillage du terrain est un atout pour un bon début de mise en œuvre de la CMU.

Il conseille, toutefois, la solidarité et l’union aux mutuelles ivoiriennes pour être à mesure de relever le défi de la CMU, dont certaines d’entre elles, notamment la Mutuelle Générale des Fonctionnaires et agents de l’Etat de Côte d’Ivoire (MUGEFCI), ont décidé d’intégrer dans leurs offres.

Le président du bureau Afrique de l’Ouest de l’UAM, l’ivoirien Soro Mamadou, PCA de la MUGEFCI qui s’est exprimé avant Thierry Beaudet, a promis que sa structure prendra “une grande part dans la couverture des populations en matière de santé, en parvenant à couvrir plus de 45% des populations”.

La Couverture maladie universelle, un projet phare du gouvernement ivoirien dont l’adhésion est obligatoire pour tous les habitants du pays, entre en vigueur en septembre. La phase de souscription des populations a démarré depuis fin 2014.

Elle vise à permettre à toutes les couches de la société d’avoir accès aux soins de santé à moindre coût.

AIP/AGP