CONAKRY, 06 octobre 2016 La formation des agents de l’Office de Protection du Genre, de l’Enfance et des Mœurs (OPROGEM) touche à sa fin. Une cérémonie de clôture et de remise de diplômes sera organisée ce vendredi, 7 octobre 2016 à 10H00 à la Compagnie Mobile d’Intervention et de Sécurité (CMIS) au quartier Enco 5, dans la commune de Ratoma, en présence du Ministre d’Etat, Ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, Me Abdoul Kabélé CAMARA, et de l’Ambassadeur, Chef de la Délégation de l’Union européenne en Guinée, M. Gerardus GIELEN.

Vingt-quatre agents (dont 12 femmes), issus de l’OPROGEM, recevront leur satisfecit à l’issue de deux sessions de formation d’une durée totale de deux semaines portant sur la lutte contre les violences faites aux personnes vulnérables. Il s’agit des cadres policiers de la Police Judiciaire qui ont été formés à la prise en charge des victimes des infractions basées sur le genre et à la mise en œuvre du traitement judiciaire de ces infractions.

Plusieurs thèmes ont été développés par les experts au cours de la formation, à savoir :

  • L’accueil et la prise en charge des victimes;
  • La qualification des infractions entrant dans le champ de compétence de l’OPROGEM;
  • L’établissement des procédures;
  • Le suivi des procédures;
  • La prévention des actes en association avec les partenaires institutionnels;
  • L’information aux personnes vulnérables;
  • Les mesures de sauvegarde, de protection et d’assistance à l’égard des femmes et des enfants.

Cette formation s’inscrit dans le cadre du projet “Appui au Renforcement de la police de proximité et à la dépollution pyrotechnique en Guinée” financé par l’Union européenne à hauteur de 3.9 millions d’euros (plus de 39,7 milliards GNF) et mis en œuvre par CIVIPOL Conseil dans les communes de Matoto, Dabompa et Sonfonia, à Conakry. Ce projet fait suite à celui pilote exécuté de 2013 à 2015 dans les zones de Matam, Ratoma, et N’Zérékoré.

Au-delà des formations délivrées, un accompagnement des policiers et policières formés est prévu, sur site, au sein de leurs services respectifs. L’objectif est la mise en place d’une brigade OPROGEM au sein de chaque Commissariat central, composée en priorité d’éléments féminins, et de policiers référents dans les autres commissariats, pour un accueil et un traitement appropriés des victimes de violences basées sur le genre.

Source : délégation UE en Guinée

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici