À travers une conférence de presse, les activités de la deuxième édition du festival “Lassiry Graffiti” ont démarré à la Blue Zone de Dixinn, ce vendredi. Jusqu’au 12 décembre, la capitale guinéenne abritera cet événement artistique qui, selon les organisateurs, contribue à faire de Conakry la plus belle capitale au monde en images et en histoires.

Placée sous le thème “Immigration clandestine”, cette deuxième édition connaîtra au-delà des graffiti qui seront faits le long de la clôture de la Blue Zone de Dixinn, plusieurs autres activités. « On a décidé d’ouvrir une plateforme pour donner de la force à tous les jeunes entrepreneurs… C’est de faire un village de festival, qui va regrouper 20 exposants, qui vont venir vendre leurs produits pendant les 7 jours et recevoir des formations que nous (les organisateurs, ndlr) allons leur donner, notamment en communication digitale; fonctions commerciales ; le leadership féminin ; développement personnel… », a fait savoir Mbaye Aïssatou Fall, président de “Guinée Challenge”, structure organisatrice du festival.

« On va également, poursuit-il, regrouper des jeunes artistes qui font des créations en Guinée, à savoir les slameurs, les danseurs, les rappeurs, des humoristes, plus des DJ’s… Notre objectif, c’est de former plus de jeunes cadres dans les métiers de la culture ».

À rappeler qu’il y a eu beaucoup de bruit autour de la première édition de ce festival, particulièrement autour du graffiti de l’ancien président Sékou Touré fait par les organisateurs, au niveau du pont du 8 Novembre.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com