Un rapport d’enquête réalisé auprès des ménages au cours de l’année 2012 et qui vient d’être rendu public par les autorités guinéennes en collaboration avec le Programme Alimentaire Mondial (PAM) indique que 30% de la population sont en situation d’insécurité alimentaire, a-t-on appris de sources officielles jeudi.

Dans ce lot,  les 27% de personnes touchées sont en  » insécurité alimentaire modérée et 3% en insécurité alimentaire sévère, soit 3 500 personnes », précise le rapport.

Autres points relevés dans cette enquête portent sur « la pauvreté des ménages dont 57% sont touchés, le manque d’éducation qui touche 38% des chefs des ménages, l’enclavement des localités ».

Ce rapport pointe du doigt aussi les difficultés d’accès au crédit pour les plus pauvres et pour les petits exploitants, ainsi que l’impact des mines artisanales sur la vie des populations, notamment en Haute Guinée, qui débouche carrément sur l’abandon des activités agricoles au profit des mines.

Le rapport fait mention dans ces recommandations, de la multiplication des efforts dans l’amélioration du réseau routier. Cela passe forcément par l’aménagement de nouvelles pistes rurales ou la remise en état des routes dégradées.

Xinhua