Maxim Haba, doctorant en droit à l’université de Bordeaux, représente la région bordelaise aux Trophées de l’engagement des jeunes, trophée qui a pour objet de faire émerger  et de soutenir des projets solidaires et innovants.

Cette année, Maxim Haba, doctorant en droit à l’université de Bordeaux, représente la région bordelaise aux Trophées de l’engagement des jeunes. Ce Trophée récompense un jeune chaque année, et ils ne sont plus que huit candidats en lice.

Ce concours a pour objet de faire émerger et de soutenir des projets solidaires et innovants. Ces projets relevant de l’intérêt général doivent s’ancrer dans un territoire et mobiliser des acteurs locaux.

Le projet de Maxim Haba est d’autonomiser les mineurs isolés à Bordeaux en leur permettant de suivre des ateliers d’initiation aux outils numériques. Ceci pour faciliter l’intégration sociale et éducative de ces jeunes en France. Car, dit-il “après huit mois de service civique au sein de l’association Dynam’eau à Bègles, je me suis rendu compte que ces personnes, isolées socialement, avaient besoin d’apprendre à faire les démarches administratives, d’apprendre également à mieux parler français. Ces formations seraient suivies de la mise en place d’une application, pour permettre aux personnes le désirant d’aider ces mineurs à trouver de l’aide. Qu’il s’agisse de se loger, de travailler, etc. Son choix n’est pas fortuit : Maxim Haba est déjà en thèse en droit du numérique. Pour l’instant, président de l’association Lextic, engagée pour réduire la fracture numérique, il porte son projet en autonomie.

Comment le soutenir ? En votant, avant mardi 10 juin minuit, pour lui permettre de donner vie à son projet solidaire, mais aussi de remporter 2 000 euros supplémentaires afin de l’aider à le réaliser.

Source : Sudouest