Cet étui est présenté avec le post sur la page de Abdoulaye Oumou

Sur sa page Facebook, Abdoulaye Oumou, membre actif du FNDC, rappelle qu’ « Aujourd’hui, ma fille Ramata a deux mois. Depuis avant sa naissance suis en clandestinité.  Malheureusement elle et la famille ont été attaquées à domicile par les sbires du CNRD. Par la grâce de Dieu, elle se porte mieux maintenant. On pensait aujourd’hui la perdre ».

« Alhamdoulilahi, se réjouit-il, elle retrouve ses esprits. Et ma famille complètement traumatisée à nouveau. Mais pour rien, nous n’abdiquerons face à la terreur de cette junte militaire. A la force des armes, nous opposerons la force des arguments démocratiques ».

Pour rappel, le FNDC, mouvement interdit par les autorités actuelles du pays a organisé une manifestation, jeudi 20 octobre, qui s’est soldée par la mort, selon lui, de trois personnes, de nombreux blessés et des arrestations.

Focus de guinee7.com