Accusé par Aboubacar Soumah d’avoir servi de taupe pour le gouvernement au sein du SLECG, le camarade Oumar Tounkara, secrétaire général adjoint exclu dudit syndicat a répondu, ce mardi 19 janvier.

« On ne choisit pas ses parents, on ne choisit pas ses condisciples, c’est un fait de l’histoire ou du hasard. Le premier ministre Kassory Fofana, le gouverneur de la Banque centrale Louceny Nabé, nous nous sommes rencontrés sur les bancs de l’université. Quel que soit le statut qu’ils occupent aujourd’hui, je ne peux pas nier qu’on se connait », a déclaré Oumar Tounkara a l’entame de ses propos.

Avant d’ajouter : « Mais de là, à convertir les intérêts du SLECG par des fréquentations, par des intérêts, ou bien m’ériger en taupe est une accusation infondée. Mon éducation et ma formation ne me le permettent pas. C’est des accusations faites à dessin pour ternir mon image. »

Après avoir indiqué que la dernière fois qu’il a été chez le premier ministre, c’était à la primature, en compagnie des membres de l’intersyndicale (SNE, FSPE, SLECG, SNEASURS), le camarade Toukara a également  chargé son secrétaire général.

« Aboubacar Soumah a fait du SLECG un capital et la grève un fonds de commerce. Tant que les grèves se font, il demande de l’argent à ses bailleurs de fonds… Il y a 2 choses qu’il faut rejeter dans son comportement, c’est l’orgueil et l’ingratitude », a-t-il martelé.

Par ailleurs, Oumar Tounkara dit avoir « amèrement regretté d’avoir collaboré avec Aboubacar Soumah. Il est le plus corrompu qui soit ».

Mohamed Soumah pour Guinee7.com