Le monde entier a célébré ce 27 septembre, la Journée Internationale du Tourisme. A cette occasion, le ministre guinéen en charge de ce secteur, Thierno Ousmane Diallo, a au cours d’une sortie médiatique, dénoncé les maux dont souffre le tourisme dans le pays.

À l’entame de ses propos, le premier responsable du département de l’Hôtellerie et du Tourisme a précisé que le tourisme occupe 10% du produit intérieur brut (PIB) mondial.

Parlant du cas spécifique de la Guinée, il a toutefois indiqué qu’elle est la synthèse touristique de l’Afrique de l’ouest, à travers ses quatre régions naturelles. Cependant, poursuit-il, le secteur rencontre des difficultés. « Qui dit tourisme, dit déplacement de personnes et des structures d’accueil. Si à Conakry, il y a des moyens et hauts standings, à l’intérieur du pays, il reste beaucoup de choses à faire ; mais vous conviendrez avec moi que la Guinée, ce n’est pas que Conakry, il y a encore des problèmes à régler à l’intérieur du pays », a déclaré Thierno Ousmane Diallo.

A en croire le ministre Thierno Ousmane Diallo, les crises sociales que traverse la Guinée ces dernières années, sont aussi à la base de la non-présence des touristes en Guinée. « Quand le touriste se lève le matin, il dit : ‘’je vais en vacances’’, il consulte les réseaux sociaux et s’il voit qu’en Guinée il y a troubles, la ville est bloquée (…) Est ce qu’on va continuer à déstabiliser ce pays ? A faire en sorte que tout le temps, il y ait des mouvements, des problèmes pour décourager les autres. S’il y a des marches, c’est sûr que le touriste ne va pas pointer son nez à l’aéroport de Conakry ».

A noter que le désenclavement, l’aménagement des sites touristiques, la construction des ateliers touristiques de moyen et de haut standing, dans la capitale Conakry et à l’intérieur du pays, sont entre autres des priorités de ce département, selon le ministre de tutelle.

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici