Quad il y a eu l’accident faisant 10 morts (bilan officiel) à Bady (Dubréka), le gouvernement est resté de marbre. Il a fallu que la presse l’enquiquine pour qu’il sorte enfin un communiqué par lequel il a présenté ses « sincères condoléances aux familles éplorées » et leur a témoigné sa « plus grande solidarité ».

Et vint l’accident de Kolabounyi, ce lundi matin. Celui-ci concerne le cortège d’un ministre à Boké et a fait 11 morts, selon le bilan du procureur général de Conakry, Charles Wright.

Du coup échaudé par les critiques de la presse et/ou peut-être, parce que l’accident concerne aussi un cortège gouvernemental ; le gouvernement avec une célérité inhabituelle, s’est fendu d’un communiqué dans lequel il s’est malheureusement planté. « Le Gouvernement présente ses condoléances aux victimes et à leurs proches et exprime sa compassion au peuple de Guinée tout en renouvelant ses condoléances aux familles des victimes des accidents survenus à Télimélé et à Dubréka », a-t-il écrit.

En réalité, il n’y pas eu d’accident à Télimélé. En tout cas ces 72h. Plutôt le véhicule accidenté avec de lourdes pertes en vies humaines, venait de Télimélé.

Par contre un autre accident mortel, le 3e en 72h s’est fait au petit matin de ce lundi dans le district de Nèrèkôrô, sous-préfecture de Balandou (Mandiana). Avec un bilan selon les témoins de 5 morts et une dizaine de blessés. CQFD.

Focus de guinee7.com