Le procureur Sidy Souleymane Ndiaye

Ce mardi, à la télé nationale, le procureur près le Tribunal de première instance de Dixinn, Sidy Souleymane Ndiaye, a révélé les circonstances dans lesquelles est mort Alama Soumah, arrêté dans le cadre des enquêtes sur la saisie d’une importante quantité de cocaïne à Conakry. A rappeler que la mort de Alama en détention a créé des échauffourées à Kaloum où il semblait être populaire. Ci-dessous la déclaration du procureur.

« Pendant la commission rogatoire qui a été faite aux officiers enquêteurs le 19 février 2021, pour la participation de Alama Soumah, à des agissements de substitution et de recel de certaines plaquettes de la cocaïne saisie le 4 janvier 2021, une filature a été entamée pendant 48 heures et a permis aux enquêteurs d’interpeller Alama Soumah en possession de divers objets dont plusieurs roulettes de cocaïne. Il a sans retard été l’objet d’un transfèrement au siège de l’OCAD où il a été placé en garde à vue après la notification de recel de cocaïne. Aussi, a-t-il refusé de se soumettre à tout interrogatoire sur les faits en cause, en alléguant une grosse fatigue. Il a, dans la soirée de ce 22 février, éprouvé un malaise. C’est alors qu’il a appelé son médecin traitant qui lui a déclaré son empêchement pour des raisons de santé.

Alama Soumah a, au cours de la même soirée, joint son épouse qui lui a apporté de la nourriture et plusieurs médicaments. C’est le 23 février, en début de matinée, qu’il a été victime d’un malaise plus profond dans les installations de l’OCAD. Il a, sans retard, été admis tout d’abord, au service de santé du camp Almamy Samory Touré, ensuite aux urgences de l’hôpital national Donka où son décès a été constaté.

Les officiers enquêteurs, m’en ont immédiatement informé et j’ai requis le médecin légiste de l’établissement pour fin d’autopsie sur le corps d’Alama Soumah. Ce dernier a procédé à ladite autopsie. Il ressort sur les conclusions du parquet, Alama Soumah, homme d’une quarantaine d’années est décédé d’une broncho-pneumonie liée à une intoxication médicamenteuse ayant entrainé un œdème de poumon »

Focus de guinee7.com