Ah cette affaire ne prendra donc jamais fin. Après leur élimination au premier tour du mondial 2014, les lions indomptables du Cameroun sont retournés dans leur pays. Leur capitaine Samuel Eto’o s’est confié à ses proches, sur l’affaire Hélène Nathalie Séraphine Koah. Selon une source proche du site Koaci, l’international camerounais, dit que des personnes mal intentionnées ont tenté de salir son image.

‘‘Ce que j’ai fait et offert à celle qui tente de salir mon nom, aujourd’hui dépasse largement les 200.000.000 Fcfa que je lui réclame’’.

Et de poursuivre, ‘‘Nous nous sommes entendus, elle et moi pour ouvrir une fondation Samuel Eto’o une boutique où seraient vendus à mes fans à prix abattus mes produits originaux. Je lui envoie fréquemment d’importantes sommes pour ce projet mais quand j’ai remarqué que rien de ce qui est prévu n’est fait, et que j’ai commencé par lui réclamer des comptes, elle a voulu m’embrouiller par un adieu’’.

Le sociétaire de Chelsea, affirme que le problème se trouve ailleurs ‘‘Je lui ai dit que le problème ne se posait pas mais de faire d’abord le point de ce qui était prévu pour la fondation, et une montre qu’elle avait prise chez moi, une montre Rolex de 13500000 (treize millions cinq cents mille Fcfa. Et voilà déjà que celle que j’ai enrichie de même que sa famille commence une campagne de dénigrement sur ma personne. Cette somme est une miette pour moi, je préfère l’offrir à une fondation ou offrir des Galaxy, à mes fans que de me faire arnaquer par une femme ingrate. Je lis tout sur le Net, mais je sais que mes fans, ceux qui connaissent Eto’o, non le joueur mais l’homme feront la part des choses. J’ai constitué le dossier que mes avocats suivent de près. Contrairement à ce qui se dit je ne contrôle pas l’appareil judiciaire de mon pays et je lui fais entièrement confiance’’, conclut-il.

Il y a lieu de préciser que Samuel Eto’o n’ait pas encore fait de sortie médiatique, comme il avait promis.

Source : Afrceleb

Publicités