L’Esperance de libération qu’avait suscité, la semaine dernière, l’audition de Foniké Menguè au tribunal de première instance de Dixinn, s’est envolée ce mardi.

En effet, ce membre du FNDC arrêté depuis le 24 avril et détenu à la Maison centrale de Conakry pour des faits de communication et diffusion de fausses informations, a été une fois de plus entendu ce mardi, au TPI de Dixinn, par le juge d’instruction.

Au sortir de cette rencontre qui n’a pas répondu à l’entente de ses avocats, Me Salifou Beavogui, un de ses avocats, nous a rappelé que « c’est la suite du dossier, nous pensons que nous nous acheminons inéluctablement vers l’ouverture d’un procès. Parce qu’après cette séance-là, je pense que, la prochaine phase, c’est la phase du procès. Et nous tenons coûte que coûte que ce procès soit organisé maintenant à défaut de le libérer. Nous exigeons à ce que le procès soit organisé parce que tout citoyen arrêté a droit à un procès juste et équitable tenu dans un délai raisonnable.  Nous avons insisté, persisté pour demander sa remise en liberté. Mais nous nous sommes rendu compte que ça ne sera pas facile. Mais à l’audience, nous pourrons déshabiller le dossier et obtenir sa mise en liberté », a-t-il déclaré.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com