Dans un de nos articles, en début d’année, nous relevions que la presse Bissau-guinéenne a dit que la guinéenne Tigui Mounir Camara est une fausse première dame de la Guinée Bissau. Aujourd’hui, les choses semblent se corser entre les deux tourtereaux. En témoigne ce poste sur Facebook, de Ahmed Sékou Camara, un des frères de la guinéenne épousée, il y a quelques mois, par le président élu de Guinée Bissau, Umaru Sissoko Embalo.   

‘‘Il est jeune et ambitieux, et a récemment accédé à la magistrature suprême de son pays. Pour cela, il s’est appuyé sur de nombreux ressorts. Jusque-là, rien d’anormal.
Elle est une jeune femme qui a réussi dans le secteur minier en ayant bâti une entreprise minière respectable et reconnue mondialement. Un ressort hyper attractif. Le « bon coup » diraient certains. Des langues qui se délient de nos jours confient que séduire des femmes aisées sont dans ses habitudes.
Par le truchement de leurs connaissances respectives, il la convainc de l’épouser. Séduite par la forte personnalité de ce dernier, elle lui dit religieusement oui. Ce fût le 9 juillet 2019 à Dakar au Sénégal au domicile de Cherif Abdoulaye Haïdara.
Il s’appelle Umaru Cissoko Embalo. Elle répond au nom de Tigui Mounir Camara. Son objectif ayant été atteint, monsieur qui n’était plus uni à la mère de ses enfants, invoque la pression de ces derniers pour justifier sa réunion avec cette dernière. Estimant sans doute que le rapport de force est désormais en sa faveur suite à son élection à la Présidence de son pays, Monsieur Embalo presse dame Tigui Mounir Camara, légitimement offusquée de l’attitude de son époux, de se conformer à la nouvelle donne, au risque d’être tout simplement répudiée.
Elle comprend alors, du haut de sa déception, qu’elle a été l’objet d’une manipulation affective de la part d’un « don juan » avide de pouvoir, au point de se servir d’une femme et de la richesse de cette dernière, pour conquérir la magistrature suprême de son pays. Elle reconnaît d’ailleurs avoir mis un pactole financier non négligeable pour contribuer au financement de sa campagne.
Monsieur Embalo par ce comportement sur sa vie privée, prouve aux Bissau-guinéens qu’ils sont légitimement en droit de se poser la question de savoir si cet adepte de la doctrine machiavélique stipulant que « la fin justifie les moyens, » dispose de la bonne foi requise pour sortir le pays de l’ornière.
En tout état de cause, Madame Tigui Mounir Camara, aux antipodes de la femme qui accepte la tyrannie de la soumission conjugale à l’effet de préserver des intérêts qui n’en valent pas la peine, entend tirer toutes les conséquences qui s’imposent et poursuivre son chemin de vie de femme émancipée, entreprenante, au service de la croissance de son entreprise minière, ainsi que de la prospérité de toutes les parties prenantes qui évoluent autour de ses opérations minières.

Comme toute femme abusée, manipulée, elle regrette cet épisode malheureux de sa vie tout en tirant les leçons qui s’imposent. Elle enjoint la femme indépendante qui réussit, à redoubler de vigilance face aux hommes-rapaces afin d’éviter de se faire abuser’’

Lire aussi : La presse Bissau-guinéenne dit que Tigui Mounir est une fausse première dame : La Guinéenne réagit sur guinee7

Comme pour confirmer les récriminations de son frère à l’égard du président bissau-guinéen, Tigui Mounir himself a partagé un autre post de celui-là: ”C’est notre éducation qui nous empêchait de publier certaines choses ou même communiquer sur ce mec.Des preuves arrivent pour faire comprendre que Tigui Mounir Camara Embaló est une femme belle, battante, riche et bien éduquée, qui n’a pas besoin de se faire passer pour ce qu’elle est pas.Mr Embalo j’espère que tu es prêt pour la suite on va pas te louper inchallah”.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com