Un de nos articles révélait hier que certains cadres nommés le 24 novembre dernier, aux secrétariats généraux de certains ministères avaient déjà été mis à la retraite, un jour avant. Ce vendredi, le ministre du Travail et de la Fonction Publique, Julien Yombouno, à travers un communiqué, a tenu à préciser :

-Conformément à l’Arrêté 𝐍𝐎 𝟐𝟔𝟑𝟕/𝐌𝐓𝐅𝐏/𝐃𝐍𝐅𝐏 𝐝𝐮 𝟐𝟑 𝐧𝐨𝐯𝐞𝐦𝐛𝐫𝐞 𝟐𝟎𝟐𝟏, portant mise à la retraite de 6300 Fonctionnaires et Contractuels de divers Départements, Gouvernorats, Préfectures et Communes, le Ministre du Travail et de la Fonction Publique :

-Confirme que ledit arrêté prend effet à partir du 1er janvier 2022 ;

-Félicite les agents concernés pour les loyaux services rendus à la Nation tout au long de leur carrière administrative ;

-Précise que les cadres anciennement ou nouvellement nommés et mis à la retraite par l’Arrêté précité, restent à leurs postes jusqu’au 31 Décembre 2021.

Il faut rappeler qu’en plus des personnes retraitées nommées de nouveau, des noms des personnes décédées ont été retrouvés sur cette fameuse liste qui envoie 6300 agents de la fonction publique à la retraite. Sans compter que beaucoup contestent déjà cette mise à la retraite « forcée », parce que n’ayant pas l’âge !

Focus de guinee7.com