Chez nos confrères de Africaguinee, l’universitaire Albert Bourgi, ami du président Alpha Condé, inscrit sur une liste du Front National de la défense de la constitution (FNDC) comme étant un promoteur d’un éventuel 3ème mandat pour le président guinéen ; a réagi au dépôt de cette liste à la CPI, par le FNDC. Ci-dessous des extraits.

« La CPI est une institution qui a ses règles, qui a ses fondements, franchement c’est une farce d’opposants. Est-ce qu’ils savent ce que c’est que la Cour Pénale Internationale ? Ils savent ce que c’est qu’une justice internationale ? Est-ce que Boucounta, Albert Bourgi ont été des acteurs liés (…) non mais c’est n’importe quoi » !

Est-ce que vous savez que c’est des crimes commis qu’on traduits devant la CPI

« Des amis d’Alpha Condé qui seraient coresponsables de ce qui se passe, non mais arrêtez ! Je sais ce que c’est que la Cour Pénale Internationale (…). Je défends souvent ceux qui y ont été amenés de manière totalement arbitraire, Laurent Gbagbo et compagnie. Franchement il y a autre chose que d’envoyer une liste de personnes à la CPI. Si vous êtes opposants, il faut se battre. Vous avez vos convictions, vous allez vous battre, vous les défendez. Qu’est-ce que vous allez demander à la Cour Pénale Internationale ? Est-ce que vous savez que c’est des crimes commis qu’on traduits devant la CPI ? C’est vraiment une galéjade».

Je trouve que l’opposition, Cellou se discrédite en agissant de cette manière

« Je trouve que l’opposition, Cellou se discrédite en agissant de cette manière. On est opposant, on s’oppose, il y a d’autres modes de fonctionnement de la démocratie ».

« M’envoyer devant la Cour Pénale Internationale ? (Rires !!!) C’est n’importe quoi. Vous leur direz que je suis bon à Dakar. Une opposition qui s’oppose c’est normal, c’est le sens d’une démocratie. Je ne suis pas quelqu’un qui rédige simplement, j’ai mes convictions qui sont très claires. J’ai accompagné Alpha Condé, j’ai été le président du comité pour sa libération, mais dans la vie politique intérieure d’un pays, je ne suis pas partie prenante. Moi je me suis toujours battu contre les ingérences de la France, l’ancienne puissance coloniale dans vos pays. C’est aux Guinéens de décider ».

L’opposition doit s’opposer en utilisant tous les moyens pacifiques qui régissent le fonctionnement d’une démocratie

« Honnêtement c’est un gag de dire que l’opposition a fait appel à la Cour pénale internationale. Je trouve que ceux qui font ça se discréditent. L’opposition doit s’opposer en utilisant tous les moyens pacifiques qui régissent le fonctionnement d’une démocratie ».

Focus de guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici