Au cours de l’assemblée générale hebdomadaire de l’union des forces démocratiques de Guinée (UFDG), ce samedi 9 février,  le secrétaire général dudit parti, a expliqué à ses militants la cause de l’absence des conseillers du parti à l’élection du bureau exécutif communal de Matoto.

Selon, l’honorable Aliou Condé, l’absence des conseillers UFDG dans la salle du vote, est tout simplement due aux irrégularités qui entouraient le processus.

« Vous savez on avait dit si les élections étaient à  reprendre, vous (militants, ndlr) allez manifester et empêcher l’élection. Nous l’avons dit en haute et intelligible voix et les autres de l’autre côté ils ont entendu ce qu’on a dit et qu’est ce qu’ils ont fait ? Ils ont commis l’irréparable. Ce qui ne devrait pas être fait, ils l’ont fait. D’abord ils ont déplacé la salle où l’élection devrait se faire… Ils ont amené des policiers et gendarmes sur toute la route, entre la mairie et l’état civil c’était plein, la cour de l’état civil était pleine de policiers et gendarmes. Parce qu’ils attendaient les militants de l’UFDG. Ils ont dit à la presse vous ne rentrez pas même la RTG n’est pas rentrée, » a déclaré, Aliou Condé,  secrétaire général de l’UFDG.

Poursuivant, l’honorable Aliou Condé, a félicité les militants de l’UFDG pour avoir obéit aux instructions de la direction du parti.

« (…), si nous étions venus ils nous aurait molestés, arrêtés, brutalisés  et pendant l’élection on ne parlerait que de ça.  On a refusé de leur donner l’occasion, pour que la discussion reste sur l’élection qu’il n’y ait autre débat… On a refusé la manifestation. Il faut remercier la discipline des militants de l’UFDG, qui ont accepté cette décision de la direction … Ceux qui sont fâchés ne  vous fâchés pas, c’était la meilleure solution,  il fallait qu’on montre à tout le monde entier le vrai visage de ce régime, » a martelé Aliou Condé.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici