“Laissez Kébé (président de la CENI, ndlr) raconter ce qu’il veut. Il n’y aura pas d’élections quand on n’a pas fini avec les chefs de quartiers. Il n’y aura pas d’élections législatives lorsqu’on n’aura pas nettoyé le fichier électoral. Il n’y aura pas d’élections législatives quand tout n’est pas prêt”, a martelé, Fodé Oussou Fofana, face aux militants de l’UFDG, ce samedi 14 septembre.   

“Vous avez vu ce qui se passe à la CENI. Vous entendez le discours du président de la CENI. On a terminé les élections communales, mais jusqu’aujourd’hui les chefs de quartiers ne sont pas installés. On est à trois mois de la fin de l’année. En 2018, on était obligé de proroger le mandat des députés sous le prétexte de manque d’argent. En 2019, il n’y a même pas de budget pour la CENI. Le président (Alpha Condé, NDLR) dit qu’il a confiance à la CENI. Le président a confiance à la CENI parallèle, ce n’est pas la CENI là. Il a confiance à la CENI qu’il consulte. Comment vous pouvez imaginer qu’on puisse organiser des élections à moins de trois mois alors que le fichier électoral n’est pas assaini, les cartes d’électeur ne sont pas distribuées” ? s’est interrogé Fodé Oussou Fofana.

D’ailleurs pour lui, “Même s’il y avait tout aujourd’hui, il n’y a aucun moyen d’organiser les élections d’ici la fin de l’année. Là aussi pourquoi ? C’est parce qu’il (Alpha Condé) a compris que la Constitution ne passe pas avec le référendum. Il veut maintenant forcer la situation, organiser les élections législatives en s’octroyant une majorité et passer par le parlement pour se trouver un troisième mandat. Mais là aussi il nous trouvera sur son chemin”.

Fodé Oussou Fofana, président du groupe parlementaire les libéraux démocrates à l’Assemblée nationale, a fait ces déclarations, ce samedi 14 septembre, à l’occasion de l’assemblé générale de l’UFDG.

Bhoye Barry pour guinee7.com

00224 628 705 199

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici