Dans le cadre de la commémoration de la date du 3 mai, déclarée journée internationale de la liberté de la presse, le conseil d’administration de la maison de la Presse de Guinée a organisé, ce jeudi, une cérémonie à laquelle le Président de République, le chef de file de l’opposition, des diplomates, des patrons de Médias et des journalistes reporters ont pris part.

En effet, le Pr Alpha Condé a mis cette occasion à profit pour se défouler sur la presse guinéenne qui, à travers Amadou Tham Camara, président du conseil d’administration de la maison de la Presse, a fait des recommandations auprès des autorités pour un meilleur cadre de vie et de travail des journalistes guinéens.

Prenant la parole, le locataire du palais Sékhoutouréah s’est d’abord penché sur le dernier classement fait par l’ONG ” reporter Sans Frontière” où la Guinée vient 104ème au rang mondial. Il estime que c’est étonnant que la Guinée soit 104ème, quand des pays africains où les journalistes sont arrêtés tout le temps pour injure à l’endroit du chef de l’État, sont mieux placés.

« Je pense que vous ne contribuez pas à améliorer l’image de la Guinée… Avant de parler d’aider, qu’est-ce que vous avez fait pour discréditer l’image du pays ? », s’est interrogé le Président Alpha Condé.

Et de poursuivre : « Tout le progrès qu’on fait depuis 2011, sont passés sous silence. Aucun journaliste n’a été arrêté par le gouvernement et encore moins tué. Et pourtant dans les pays voisins comme la Mauritanie où des journalistes sont arrêtés tout le temps est 54ème et nous on est 104ème. Parce que vous présentez une image de la presse en Guinée qui ne correspond pas à la réalité. Est-ce que vous avez communiqué sur ce qui a été fait par rapport à la liberté de la presse depuis 2011 ? Mais dès que des gendarmes ont touché un journaliste, vous en faites tout un battage. Par contre, ce qui a été fait comme progrès vous n’avez jamais communiqué là-dessus ».

« Donc c’est vous qui êtes responsable de l’image qu’on donne à la liberté de la presse en Guinée, parce que c’est votre domaine. Reporter sans frontières n’est pour rien, c’est vous qui donnez des informations à reporter sans frontières », a-t-il ajouté.

Et de renchérir : « Notre directive est de faire en sorte que la presse guinéenne soit l’une des meilleures de la sous-région et en Afrique, ce qui n’est pas le cas actuellement. Nous ne voulons pas nous retrouver dans le cas de la radio “Mille collines”, sinon nous avons des radios en Guinée qui frisent la radio Mille Collines qui, sans aucune information balancent des nouvelles… C’est vrai que mon conseiller (Tibou Camara NDLR) n’est pas d’accord avec moi, il m’a demandé d’être indulgent, mais on ne peut pas être indulgent quand des gens piétinent le pays ».

Par ailleurs le Pr. Alpha Condé a sillonné les différents bureaux de la maison de la Presse de Guinée, qui pour la première fois depuis sa création, a reçu la visite d’un chef de l’État.

Mohamed Kaba Soumah pour Guinee7.com

Publicités