Lors de sa dernière conférence de presse, le Président Alpha Condé a annoncé avoir mis en place des « champions » dans le secteur économique. ‘‘Ce sont des gens qui ont des capacités financière et technique et sont leaders dans leurs domaines. On doit travailler à leur trouver des partenariats indépendamment des patronats’’, a substantiellement expliqué le président Condé. Selon cependant Le Démocrate, cette liste a été revue à la hausse pour être fixée à 34 personnes.

Selon le journal, samedi dernier un groupe d’opérateurs économiques s’est réuni dans la capitale, pour discuter de la stratégie à mettre en place, dans ce cadre. Cette réunion présidée par Éric Benjamin Cole, ancien ministre des Petites et moyennes industries, et proche collaborateur du PDG de la société Topaz, était la deuxième du genre, durant la même semaine, et répondait ainsi aux vœux du président de la République.

Cette réunion des opérateurs économiques qui s’est déroulée samedi dernier dans un cadre tenu secret, s’est déroulée en présence d’une vingtaine de personnes.

Parmi les opérateurs coptés, il y a ceux qui ont leurs habitudes au Palais. Il s’agit notamment du PDG de « Guiter SA », Ansoumane Kaba ; Aly Sady, PDG de « Sonit pêche » ; Mamadou Antonio Souaré, PDG de « Guinée Business Marcketing ». Sans oublier El hadj Mamadou Saliou Kégnéko Diallo, le PDG de « Sonoco ».  A ceux-ci, il faut ajouter  Mamadou Diouldé Diallo, PDG de « Tane SA » ; Kerfalla Person Camara, patron de Guicopres ; Eric Benjamin Cole, du Groupe Topaz. Le PDG de Thiangui pêche, Mamadou Diallo y figure également ainsi que Mamadou Aliou Bah dit Super Bobo.

Certains opérateurs économiques considérés comme des poids-plumes ne figurent naturellement pas sur la liste. Et s’en offusquent. Pour eux, « les critères de choix qui ont prévalu sont carrément subjectifs ».

Guinee7.com et Le Démocrate

1 COMMENTAIRE

  1. C’est bien d’identifier des hommes et des femmes ayant fait leur preuve dans le secteur economique pour mieux promouvoir l’entrepreunariat local pour en tirer le maximum de profits dans la creation d’emplois par exemple. C’est une dynamique qu’il faut encourager, afin de creer une cohesion au sein des operateurs economiques nationaux, car l’investissement local est un veritable moteur de croissance. Bonne Chance.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici