Présidant, ce lundi 29 avril, la cérémonie d’ouverture de la conférence diplomatique, le chef de l’État, Pr. Alpha Condé, a dénoncé des pratiques de certains ambassadeurs guinéens en complicité avec des ministres de la République.

feu le président Ahmed Sékou Touré avait eu une vision claire, il a acheté des ambassades partout. On n’était pas locataire

Dans une salle pleine de diplomates guinéens et étrangers, de membres du gouvernement, ainsi que d’anciens ministres, le locataire du palais Sékhoutouréyah a d’abord révélé que « beaucoup d’ambassadeurs guinéens, avant, ont vendu les biens de l’État ».

Selon lui, « feu le président Ahmed Sékou Touré avait eu une vision claire, il a acheté des ambassades partout. On n’était pas locataire, on avait nos propres bâtiments, mais beaucoup d’ambassadeurs se sont mis à revendre ces bâtiments en complicité avec le ministère des Affaires étrangères ».

Beaucoup de ministres trichent et envoient de l’argent aux ambassades et les ambassadeurs leur renvoient une partie

« Moi, je veux qu’on se parle franchement, poursuit-il. Beaucoup de ministres trichent et envoient de l’argent aux ambassades et les ambassadeurs leur renvoient une partie. Il faut qu’on se dise la vérité, parce qu’on dit chez nous, que si le cadavre se cache de celui qui le lave, il ira sale au paradis. Donc, il faut que désormais, les ambassadeurs cessent de faire cela, il ne faut pas chercher à faire plaisir aux ministres ; et d’ailleurs, l’argent de l’État ne sert pas à renforcer la diplomatie. Aucun ambassadeur désormais, ne doit accepter cette compromission, je ne dis pas que le ministre actuel des Affaires étrangères le fait, mais c’est une pratique… Donc, je veux qu’on mette fin à cette pratique ».

Parfois, je vais dans des endroits, où l’ambassadeur a une voiture qui dure depuis 10 ans

Plus loin, le président Alpha Condé s’est également penché sur les conditions de vie et de travail des ambassadeurs guinéens qui, selon lui, ne sont pas assez défendus par le ministère des Affaires étrangères. « Parfois, je vais dans des endroits, où l’ambassadeur a une voiture qui dure depuis 10 ans. Donc, il faut que les ambassadeurs aient aussi le courage de poser les problèmes qui les concernent, pour qu’on puisse voir comment progressivement, comment vous pouvez résoudre ces difficultés », a-t-il fait entendre.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici