C’est devant une délégation du Mouvement des entreprises de France (MEDEF) que le président Alpha Condé se disant convaincu que « trop d’impôts tue l’impôt » a exprimé sa désapprobation face à l’augmentation de la TVA de deux points. Elle passe, on le sait de 18% à 20%. Le président Condé dit ne pas être mis au courant de ce changement avant sa matérialisation. Cette position du président Condé constitue un camouflet pour son ministre des Budgets, qui, depuis sa nomination, semble opter pour l’augmentation parfois vertigineuse des droits et taxes.

Dans une de nos éditions, nous avions révélé que depuis le 1er mars dernier, les droits et taxes ont été augmentés à la Douane.

Ibrahima S. Traoré pour guinee7.com

Publicités