Aux USA pour une visite d’ ‘‘amitié et de travail’’, depuis bientôt une semiane, le président Alpha Condé a indiqué à nos confrères de la VOA qu’il n’est pas « venu pour discuter politique aux Etats-Unis, je suis venu pour les affaires. La Guinée est un pays souverain qui l’a demontré en votant non en 58 (la Guinée a voté non, le 28 septembre 1958 au référendum instituant une ‘‘communauté franco-africaine’’, proposée par le général de Gaulle, NDLR), et la Guinée tient absolument à son indépendance. Les problèmes guinéens sont discutés en Guinée non à l’extérieur ».

Cette réponse qui s’est invitée dans une question liée plutôt aux consultations socio-politiques qu’il a engagées via son premier ministre, avant son départ pour le pays de l’oncle Sam, peut paraitre comme une réaction à la position selon laquelle, il est venu chercher un soutien près des autorités américaines, pour, selon son opposition, faire passer son projet de 3eme mandat.

Le 11 septembre dernier cette opposition regroupée au sein du FNDC (Front national de défense de la constitution) n’a pas pu mobiliser grand monde à Washington pour dénoncer les « dérives politiques »(sic) d’Alpha Condé.

Focus de guinee7.com        

Publicités

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici