Mamady Diawara, leader du PTS, ancien parti allié au RPG-Arc-en-Ciel, fait dire à certains de ses affidés que le président Alpha Condé lui doit des milliards dans le cadre de son soutien à la campagne présidentielle de ce dernier lors des élections présidentielles de 2010 au compte du deuxième tour. Plus des arriérés de payement de son immeuble qu’il a vendu à Afriland Bank. Il ressort de ce que l’on a pu lire sur certains sites, que c’est l’intendant actuel du palais présidentiel, Bill Gate, qui aurait retiré ces milliards en 2010 dans ses comptes à lui Diawara ouvert sur les livres de la Banque centrale. Mes propres investigations au niveau de la BCRG ne m’ont pas permis de retrouver traces de tels payements. Mieux, j’ai été quelque peu ridicule quand on m’a fait savoir qu’un particulier ne peut avoir de comptes à la Banque centrale. Il est vrai qu’en 2010, plusieurs partis qui ont constitué le RPG Arc-En-Ciel ont eu à contribuer pour la compagne du deuxième tour, à l’image du PEDN de Lansana Kouyaté et tant d’autres, tout comme le RPG d’Alpha Condé d’ailleurs. A l’époque ces contributions étaient volontaires, à l’image de la carte d’adhésion à un parti politique. Et bien au contraire le PTS a bénéficié énormément de cette manne pour son soi-disant ‘’action de pénétration forte à Siguiri’’. De ce fait, ce parti a bénéficié du triple de sa modeste contribution à la campagne de 2010. Aussi n’a-t-il jamais été question de dettes pour cette campagne. Le Président Alpha Condé ne doit donc rien à Mamady Diawara, Président du PTS. Par contre, Alpha Condé pourrait difficilement faire le décompte des 50 et 100 mille innombrables dollars que le leader du PTS lui doit depuis ces cinq dernières années. Un leader du PTS, dont les appétits d’argent sont réguliers, excessifs et insatiables. D’ailleurs à un proche du palais présidentiel, il a pris 100 mille dollars comme participation de ce dernier à la mise en place d’une télévision privée. Depuis quatre ans cet investisseur attend que la fameuse télévision puisse voir le jour. Et Diawara a signé une décharge qui existe avant de percevoir ces 100 mille dollars. Je le publierai à l’occasion.

Quant à cette histoire d’Afriland Bank, c’est bien le même Diawara qui est venu proposer à Alpha Condé la vente d’un immeuble ou d’un espace. Ce dernier qui n’était pas intéressé en a parlé à exactement huit opérateurs économiques ou investisseurs autour de lui. Seul le directeur de Afriland Bank s’est montré intéressé vu que sa banque venait de s’installer et n’avait pas de siège. Afriland Bank a payé une partie de la somme à Diawara, la dernière échéance devant intervenir le 15 juin de cette année. D’où Mamady Diawara peut-il déclarer que le Président Alpha Condé lui doit de l’argent lui qui en doit énormément autour de lui dont une ancienne secrétaire de Sékou Touré dans une affaire de… yaourt. Les révélations ne font que commencer.

Bachir Touré, Matoto

1 COMMENTAIRE

  1. Nous vous soutenons Mr Touré. Le fait que vous rétablissez la matérialité des faits édifie encore davantage.

Comments are closed.