Allez dire à Alpha Condé, 82 ans, en 2020, de mettre fin, mais alors très rapidement, à ce débat inconséquent sur un éventuel troisième mandat. Nous avons trop de respect pour le combat qu’il a mené dans son pays, contre les différentes dictatures qui se sont relayées, depuis l’indépendance de ma chère Guinée, pour qu’il soit réduit à tomber dans ce piège infantilisant du tripatouillage de la constitution, en vue de se maintenir au pouvoir.

Allez dire à Condé que s’il ne met pas un terme à ce débat qu’il a lui-même créé, il risque de créer une crise plus tragique que celle qu’a connu ma Guinée, un maudit 28 septembre 2009. Il faut que les choses soient très claires : Alpha Condé n’est ni Idriss Déby, ni Sassou N’Guesso et la Guinée n’est ni le Tchad, ni le Congo. Qu’on se le tienne pour dit. Cette entreprise est parfaitement suicidaire…

André Silver Konan

Journaliste-écrivain

Spécialiste de la Guinée

Publicités

Laisser un commentaire