Le report des élections législatives couplées au référendum par le président de la République Alpha Condé, pour un délai de deux semaines, suscite des réactions dans la ville des agrumes.  C’est le cas d’Abdoulaye Bah, ancien chef de  la délégation spéciale de  Kindia pour le compte de l’UFDG ; par ailleurs, chargé des affaires juridiques du FNDC Kindia.

<< Monsieur Alpha Condé n’a fait que fatiguer son équipe. Il a fatigué la police, la gendarmerie, le RPG, les Guinéens et les institutions internationales. Aujourd’hui, on a deux camps dans le pays. Un qui rit et l’autre qui pleure parce qu’ils ont suivi le faux. Le faux n’a jamais prospéré. Mes sentiments en tant que membre du FNDC sont de joie, de soulagement et de fierté de faire partie de ce mouvement qui s’appelle FNDC >>, a réagi Abdoulaye Bah.

Alpha Condé ne va plus décider d’organiser en Guinée une quelconque élection encore moins qui va participer ou pas

Poursuivant son intervention, il a dit ceci : <<Alpha Condé n’est pas un homme libre. J’aurais voulu que vous lui demandiez les dessous qui sont à la base de sa sortie d’hier. Les pressions populaires à l’intérieur ont été appuyées par les institutions internationales.  Vous avez suivi le retrait des institutions internationales du pays à savoir : l’OIF, la CEDEAO, L’UA, l’union européenne, les nations unies et toutes les ONG internationales et même nationales de l’Afrique liées aux élections. Donc, ce n’est plus à lui de dire qu’il y aura élections en Guinée encore moins qui va participer. C’est la pression internationale qui a prévalu sur lui. On attend de voir ce qui va se passer dans les prochains jours dans le pays.  Monsieur Alpha Condé ne va plus décider d’organiser en Guinée une quelconque élection encore moins qui va participer ou pas>>, a-t-il laissé entendre.  

L’affaire des élections prochaines dans le pays est une affaire des institutions internationales et des bons Guinéens

En plus,  << il faut est naïf pour croire que Alpha Condé a des stratégies pour la Guinée.  Toutes ses stratégies sont catastrophiques pour la Guinée.  S’il y a la liste en Afrique un président qui a eu la plus grande honte pendant sa magistrature, c’est  Alpha Condé. Un président qui est à 24 heures ou 48 heures des élections qu’il a financées avec des milliards et des milliards de GNF se voit arrêter dans sa démarche de créer le chaos dans le pays.  L’affaire des élections prochaines dans le pays est une affaire des institutions internationales et des bons Guinéens. Il y aura couplage des élections présidentielles et des élections législatives en Guinée. Entre temps, on va aider Alpha Condé à avoir une sortie heureuse >>, a-t-il dit.

Les institutions internationales et les bons Guinéens  vont organiser les élections présidentielles et coupler aux élections législatives  

En continuant son intervention, il précisé : << Le problème du FNDC, c’est la constitution. Cette constitution qu’ils veulent imposer sera effacée de la circulation parce qu’elle est fausse. Le fichier électoral qui est pourri doit être nettoyé des morts, des doublons et des enfants.  La CENI quant à elle n’est plus une institution. Les institutions internationales et les bons Guinéens  vont organiser les élections présidentielles et coupler aux élections législatives.  Tous les partis politiques légalement constitués et dirigés par des Guinéens vont competir et le peuple va trancher sous l’oeil vigilant des institutions internationales.  C’est ce qui se dessine à l’horizon en Guinée. Il a voulu montrer qu’il est fort or il provient du peuple.  Donc, il doit commencer par le chemin qu’il aurait dû emprunter dès le début qui est le dialogue. Tous les accords en Guinée sont les lois du pays. On ne va plus opter pour d’autres formes d’accords. On ne sait pas ce qu’allait se passer en Guinée demain au compte des élections prévues car tous les bons Guinéens étaient prêts à donner une très bonne leçon de démocratie à Monsieur Alpha Condé et à son clan mafieux.>>

Pour finir, il se moque : << Où sont les Damarro, les Bantama Sow, les Domani Doré, les grandes gueules du RPG ? Alpha Condé a été arrêté dans sa folie meurtrière pour un pouvoir qui ne lui appartient pas mais qui appartient aux Guinéens. »

Joseph Bangoura pour guinee7.com

628388493