A la veille de son voyage sur Moscou, le président Alpha Condé a promulgué, ce 10 juin, la loi portant sur l’Annexe 12 de la Convention de concession minière pour la production de bauxite et d’Alumine de DIAN-DIAN entre la République de Guinée et la société RUSKY ALUMINE.

Cette loi adoptée par l’assemblée nationale, le 30 mai dernier, permet la réhabilitation, la  relance de l’usine d’alumine de Friguia à compter du 10 janvier 2017 ainsi que l’extension ultérieure de sa capacité de production.

Concernant le projet Dian-Dian, la loi porte sur la construction d’une usine de bauxite pour une production de 3.000.000 de tonnes par an destinée à l’exportation qui devra être réalisée avant le 31 décembre 2017.

Elle prévoit aussi, avant le 31 décembre 2021, l’élaboration des études de faisabilités et d’évaluation de l’impact environnemental et social du projet pour une production de 9.000.000 de tonnes de bauxite par an ; pour couvrir les besoins d’exportation avec possibilité d’extension jusqu’ à 12.000.000 de bauxite par an.

La loi promulguée, la balle est désormais dans le camp de Rusal qui n’est souvent pas citée en bon exemple des entreprises qui respectent leurs engagements en Guinée.

De toute façon Alpha Condé, à Moscou, pourra lui se targuer d’avoir respecté ses engagements en accordant par ailleurs des facilités fiscales à Rusal. Tout ça pour permettre la relance rapide de l’usine fermée depuis trois ans par la russe de l’aluminium suite à une grève dite illégale.

Aziz Sylla pour guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici