C’est aux environs de 18h 30 min, ce jeudi 3 février 2022, que le commandant Alpha Oumar Boffa Diallo (AOB) et Jean Guilavogui, incarcérés depuis 12 ans pour l’affaire de l’attaque du domicile privé du président Alpha Condé, ont quitté les locaux de la Maison centrale de Conakry.

Accueillis par leurs familles et sympathisants, ces désormais ex détenus, se sont confondus en remerciements. Lors de sa première intervention à la presse, AOB a déclaré : « Mon état de santé comme on le dit militairement, Negaposi. C’est-à-dire ni bon ni mauvais. Mais la meilleure santé d’un homme, c’est la santé mentale. Comme Dieu m’a donné cette chance, je dirais Hamdoulillah. »

Avant de dire : « Bissimillah Rahmane Rahim! Je remercie le bon Dieu pour m’avoir accordé ce jour. Je remercie également monsieur le président de la République, excellence le Colonel Mamadi Doumbouya, le chef des armées, je remercie également son entourage, c’est-à-dire mes collègues militaires qui sont de la grande famille de l’armée. Je remercie mes vaillants avocats qui n’ont pas cessé de mouiller le maillot pour ma libération. Je remercie aussi les médecins militaires et civiles qui m’ont toujours assisté jusqu’aujourd’hui… Merci, Merci. »

Quant à Jean Guilavogui, il a fait savoir en peu de mots : « Je remercie le président, mon colonel Mamadi Doumbouya et aussi mon avocat Me Bea, les membres du gouvernement, mais aussi le directeur de la Maison centrale et tous ceux qui m’ont soutenu. J’ai fait 12 ans en prison. Je n’ai rien à vous dire si ce n’est Dieu merci. »

Enfin, Me Salifou Beavogui, leur avocat, a manifesté sa joie : « C’est devenu une réalité. Ce qui était un rêve hier est devenu aujourd’hui une réalité. Une fois de plus merci, merci à tout le monde. Surtout à monsieur le président de la République et tous les membres du CNRD. Parce que c’est sous leur soleil et leur toit que le commandant AOB a pu recouvrer sa liberté depuis plus de 12 ans… »

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com