Sis au quartier Cimenterie, dans la commune de Ratoma, le domicile familial du jeune leader du parti PDC (Parti Démocrate Conservateur) a été la cible d’une attaque, ce lundi, par un groupe de jeunes. Étant le président de l’un des partis candidats aux élections législatives du 16 février prochain, Mohamed Cissé dit savoir les raisons de cette attaque.

‘‘Du fait que je suis candidat, c’est mal pris par certains. Et, moi je pense que dans la vie, on doit respecter le choix de tout un chacun. Il y a des gens qui ont décidé de ne pas aller aux élections, c’est un choix politique qu’ils ont fait. Et, de mon côté, j’ai décidé de ne pas faire la politique de la chaise vide. J’ai décidé de participer avec ma formation politique. Et, c’est le choix de mes militants. Il doit être respecté parce que c’est ça aussi la démocratie”, nous a-t-il confié au cours d’une conversion téléphonique.

Par la suite, le jeune opposant à lancé un appel pressant à l’endroit des autorités : “Je demande à l’Etat de jouer son rôle. C’est le garant de la sécurité de tous les citoyens et de leurs biens. Nous sommes en phase électorale, tous les candidats doivent être protégés et sécurisés. C’est extrêmement important.”

A en croire Mohamed Cissé, aucun cas de blessure n’a été enregistré suite à cette attaque et que son domicile a été sauvé grâce à l’intervention du voisinage.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

Publicités