El. Sampiring (au milieu)

‘‘Chers concitoyens, Mesdames et messieurs

Il n’est de secret pour personne que chaque jour qui passe, nous subissons avec amertume les effets d’une mauvaise gouvernance caractérisée par l’insuffisance de la démocratisation, la faiblesse de l’Etat de droit, l’absence d’une vision partagée du futur par les acteurs politiques et sociaux, chacun faisant prévaloir les actes qu’il pose sur un fond de repli identitaire, ou d’intérêts purement personnels. C’est pourquoi, des hommes et des femmes émanant de plusieurs structures de la vie sociale,

–          Considérant que la mauvaise gouvernance est de nature à fragiliser la Nation, à exacerber les tensions ethniques et intercommunautaires et à maintenir le pays dans un état d’extrême pauvreté malgré son énorme potentiel économique, varié mais inexploité ;

–          Considérant que l’insuffisance de la culture démocratique, et l’absence de civisme sont parmi les causes principales de la dégradation  politique, économique et socioculturelle de la Guinée et que, de ce fait, elles constituent des défis majeurs à relever ;

Ces hommes et ces femmes, guidés par l’esprit républicain, se sont concertés et ont décidé de créer et de lancer un mouvement citoyen dénommé «Coalition pour le Renforcement de la Démocratie et de la Solidarité» en abrégé «CRDS».

Cette coalition a pour objectifs :

1°) – de contribuer à la mise en œuvre de toute initiative visant le respect des principes et des règles de la démocratie, la culture de l’esprit de dialogue, de tolérance et d’entraide entre les guinéens dans la conduite de leur destin commun, et à faire avancer le processus de la réconciliation nationale ;

2°) – de contribuer à l’émergence de la concorde et d’une paix durable dans nos collectivités en prenant une part active dans la prévention et la résolution à l’amiable des conflits politiques et sociaux.

Pour atteindre ces objectifs, la CRDS compte sur les moyens d’action ci-après : publications de déclarations et d’articles de presse,  animation de conférences débats, Participations à des émissions radiophoniques, la médiation ou négociation entre des parties en conflit.

La CRDS reste ouverte à l’adhésion de toutes personnes morales ou physiques qui en manifesteraient le désir’’.

Fait à Labé, le 8 septembre 2014

La Coalition

Ont signé la présente déclaration

1 – Elhadj Ibrahima Sampiring DIALLO,

2- Hadja Fanta DIAKHAY

3- Alpha Mamadou Tanou DIALLO

4- Mouley Ismaël DIALLO

5- Mme Aïssatou BAH

6- Boubacar Siddi DIALLO

7- Mamadou Adama BALDE