Le tête-à-tête entre Alpha Condé et son principal opposant Cellou Dalein Diallo a eu lieu finalement ce mercredi au palais Sékhoutouréah. En attendant de savoir si cette  rencontre va infléchir la position du pouvoir, sur le processus électoral, il ya lieu de dire que  durant leurs échanges, des points d’achoppement ont été abordés, notamment  autour du sort des victimes enregistrées lors des manifestations de l’opposition.

Au sortir de sa rencontre avec le chef de l’Etat, Cellou Dalein, chef de file de l’opposition a été avare en paroles. C’est le moins qu’on puisse dire, vu qu’il s’est contenté de dire simplement : « je lui ai expliqué nos préoccupations. Il a dit qu’il va consulter la mouvance aussi, avant de nous dire ce qu’il en pense.»  Tout en promettant de déballer largement ce qu’il s’est dit avec Alpha Condé, après avoir échangé avec l’opposition. La rencontre de Sékhoutouréah  a été aussi une occasion entre les deux hommes d’aborder le sujet concernant les victimes enregistrées lors des mouvements de l’opposition. Une question qui fâche naturellement.

Ce qu’il faudrait retenir sans doute de cette rencontre entre Alpha Condé et son hôte, est la « volonté » des deux personnalités de faire bouger les lignes dans un sens positif en ce qui concerne la gestion du processus électoral. Qui fait l’objet de différend entre les deux camps. Cellou Dalein Diallo aura énuméré les griefs de l’opposition devant le  chef de l’Etat. Celui-ci dit en avoir pris acte. Et promet de se référer à la mouvance présidentielle, avant de relancer  l’opposition. Il faut rappeler que le président de la République avait reçu Hadja Nantou Chérif, coordinatrice du RPG-arc-en-ciel le 8 mai dernier à son palais. Alpha Condé l’avait instruite à cette occasion, à aller vers les acteurs impliqués dans le processus électoral, en vue de la relance du dialogue. Il faut donc s’attendre à ce que la mouvance présidentielle mette de l’eau dans son vin, pour aplanir les divergences avec les opposants. C’est en tout cas ce qu’espèrent bien des gens.

Même si dans le camp de l’opposition, certains ne croient pas en la bonne foi du pouvoir. Cette rencontre entre Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo étant perçue par eux comme « un coup médiatique » destiné juste à redorer le blason du président Condé.

A propos de cette rencontre qui s’est déroulée ce mercredi alors que nous étions sur le point d’aller sous presse, elle avait été  initialement prévue pour le 8 mai dernier avant d’être  reportée à la demande de Dalein. Le chef de file de l’opposition en avait gros sur le cœur, suite aux exactions commises contre ses militants, lors de la manifestation organisée  le 7 mai dans la capitale.

Cette entrevue vise en effet à baliser la voie à une sortie de crise. Après la crispation née de la diffusion du chronogramme électoral fixant la présidentielle au 11 octobre, avant les élections locales.

 Aliou Sow (L’Indépendant)

Publicités