Du haut de la tribune de l’assemblée générale du RPG Arc-en-ciel, ce samedi 5 octobre à Conakry, le secrétaire administratif du parti au pouvoir, par ailleurs, ministre de l’Enseignement technique, Lansana Komara, lors de sa prise de parole, a parlé des consultations tenues par le premier ministre Ibrahima Kassory Fofana, tout en s’exprimant sur l’organisation des élections législatives.

Il a tout d’abord remercié « tous les Guinées et Guinéennes qui ont voulu prendre part à cette consultation. Car ils ont montré à la face du monde, l’intérêt qu’ils ont pour notre jeune démocratie et le respect qu’ils ont pour le peuple de Guinée ».

Il faut qu’il y ait des pour et des contres. Cela fait partie du jeu démocratique

Avant de confier : « A vrai dire, cette consultation a été un succès. Un grand succès ; parce que l’écrasante majorité des Guinéens est d’accord pour mettre en place une nouvelle constitution. Une frange aussi est d’accord, mais attend de voir la mouture et une dernière frange, très minoritaire a carrément boudé la consultation, ce qui est anti-démocratique de leur part. mais c’est aussi la loi de la démocratie. Il faut qu’il y ait des pour et des contres. Cela fait partie du jeu démocratique. Nous souhaitons et vivement d’ailleurs qu’ils reviennent très rapidement à de meilleurs sentiments ; pour qu’ensemble, nous puissions nous donner la main pour construire notre Guinée. Car la Guinée n’appartient à personne, la Guinée appartient à tous les Guinéens. »

nous devons passer naturellement devant le peuple, qui est le référentiel suprême

« Mais pour mieux concrétiser tout ce qui a été dit au cours des consultations, nous devons passer naturellement devant le peuple, qui est le référentiel suprême (…) ceux qui ont boudé doivent savoir que nous ne construirons rien, si nous laissons monter la haine et l’ethnocentrisme. Donc chers militants, militantes et sympathisants, mettons-nous à l’œuvre, vous venez de dire que vous êtes prêts ; donc pour être prêts, la CENI a déjà lancé la révision des listes électorales sur toute l’étendue du territoire national. Pour être prêts, vous devez à partir d’aujourd’hui, tous les jours vous mobiliser vers les CAERLE pour vous enrôler afin que vous soyez dans le fichier. Personne ne doit être en retard. D’ici la fin de ce mois, la révision va prendre fin ; donc c’est aujourd’hui que vous devriez commencer. Vous devez faire le porte à porte dans les quartiers, dans les secteurs pour mobiliser vos voisins, les sympathisants, afin que chacun aille vérifier d’abord sa présence dans le fichier et ceux qui ne sont pas inscrits se fassent inscrire pour que l’électorat une fois de plus augmente. Nous comptons beaucoup sur vous, parce qu’il ne faut pas dire oui dans cette salle et sur le terrain, il n’y a rien », a-t-il conseillé.

ce fichier est le meilleur fichier de la sous-région n’en déplaise aux détracteurs

Tout en soutenant enfin que « ce fichier est le meilleur fichier de la sous-région n’en déplaise aux détracteurs. Ne suivez pas les déclarations tapageuses de l’opposition. Chaque élection, ils commencent à dénigrer tantôt le fichier, tantôt le processus électoral. Ça, on les comprend, c’est leur nature, cela n’a pas commencé aujourd’hui, ils ont toujours fait ça à l’approche de chaque élection ».

Pour rappel, les consultations avec le premier ministre, Ibrahima Kassory Fofana, ont été closes, jeudi 26 septembre 2019.

Abdou Lory Sylla pour Guinee7.com

Publicités