Les présidents Obama et Condé aux USA (archives)

A son Excellence Monsieur  Barack Obama, Excellence Monsieur le Président,

De prime abord, nous tenons à vous remercier très sincèrement pour les efforts louables que votre gouvernement  a consenti pour que la Guinée soit au concert des pays émergents dans les domaines de la démocratie, la bonne gouvernance,  et surtout de l’économie.

Mieux, nous vous remercions également et infiniment pour la réception offerte au Président Alpha Condé lors de sa dernière visite aux Etats Unis, en septembre 2011.  Nous sommes donc en droit d’espérer  que vous continueriez à assister notre pays pour qu’il devienne un pays émergent dans les plus brefs délais.

Monsieur le Président, comme vous le savez, la Guinée avant l’investiture du Président Alpha Condé, vivait une situation économique précaire pour ne pas dire désastreuse.  La corruption gangreneuse, la gabegie, le clientélisme, et un laisser-aller déconcertant offraient un paysage lugubre ;  pourtant  soutenu par une classe de leaders qui a du mal à disparaitre de la scène politique guinéenne.  Il a fallu, et il faudra des efforts herculéens pour mettre la Guinée sur les bons rails.  Le Président Alpha Condé est en train de mettre la Guinée sur les bons rails.  Quelques exemples édifiants, parmi tant d’autres, pour corroborer notre assertion:

•             La réception du Pr. Alpha Condé à la maison Blanche en Septembre 2011

•             La réintégration de la Guinée dans le programme African Growth and Opportunity Act

•             La tenue des Etats Généraux de la Justice

•             La création d’un Ministère charge des Droits de l’homme et des libertés publiques

•             La création d’un conseil supérieur de la magistrature, qui garantit l’indépendance totale de la justice guinéenne et la signature du décret portant sur le statut particulier des magistrats.

•             L’unicité de la caisse

•             La signature de l’accord entre la société Rio Tinto et l’Etat guinéen portant sur un investissement de 20 milliards dans le cadre de l’exploitation du gisement de fer du Mont Simandou

•             La convention d’exploitation entre la Guinée et la société AMC portant sur le gisement d’alumine de Koumbia d’un montant d’un milliard de dollars.

•             Le lancement des travaux de bitumage des routes Kankan-Kissidougou, Kankan-Mandiana, Kissidougou-Guéckédou, la construction d’un pont sur la Nationale Conakry-Kindia

•             L’atteinte  de l’initiative Pays Pauvres Très Endettés,  avec un allégement de la dette extérieure de 2,1 milliards de dollars

•             La construction du barrage hydro-électrique de Kaléta

•             L’annulation en septembre 2012, de la quasi-totalité de la dette guinéenne par l’Union Européenne.

•             Les élections libres et transparentes des membres de l’Assemblée Nationale

•             La publication récente des résultats des audits menés par l’inspection d’état pour mettre à nu les pratiques de la corruption entretenue et cautionnée par une certaine classe politique guinéenne qui, aujourd’hui,  voudrait briguer la magistrature suprême

Monsieur le Président, nous mesurons pertinemment l’énormité des défis à relever en Guinée.  Cependant, nous pensons que les guinéens et plus particulièrement la classe politique guinéenne doivent tout mettre en œuvre  pour que la Guinée soit un havre de paix.  Dans cette optique, les guinéens doivent minimiser les conflits inter-ethniques, et les actes démonstratifs violents  et insolites,  pour privilégier l’unité nationale, c’est-à-dire l’union de tous les guinéens, toutes ethnies confondues.  La violence, la haine, la passion démesurée, la mauvaise foi, et l’intolérance doivent être relégués au bas plan de notre société.

Présentement,  il existe un cadre formel et approprié pour faciliter le dialogue  inter-guinéen: L’Assemblée Nationale Guinéenne.  En effet, être un apôtre de la démocratie, c’est respecter et croire à la pérennité des institutions républicaines.  Tous les acteurs politiques guinéens doivent prôner l’entente, le dialogue, et l’unité nationale, dans un creuset patriotique qui donne la primauté à l’intérêt national, et non à l’intérêt ethnique.

Monsieur le Président, nous vous remercions d’avance pour tous les efforts que vous continueriez à fournir pour que la Guinée puisse se développer rapidement, loin des considérations  retardatrices et actes insipides qui pourraient freiner son développement.

Washington, le 21 Juillet 2014

La Section RPG ARC-EN-CIEL de Washington DC

Washington DC – USA

 

 

 

Publicités