Aboubacar Soumah, président du parti Guinée pour la démocratie et l’équilibre (GDE), a été libéré ce mardi soir. L’ancien député était poursuivi pour « injures et menaces » contre le journaliste Ahmed Camara de la radio Espace FM.

À la barre, il a nié les faits qui lui sont reprochés.

« Je suis satisfait de la bonne application qu’à fait le juge sur le dossier de monsieur Aboubacar Soumah. Il était poursuivi pour dit-on, des faits de violences et de menaces légères. Ces faits n’ont jamais existé, ils n’ont jamais été accomplis. Et les débats ont consisté à montrer aux magistrats et à l’assistance que c’était une poursuite absolument bidon », a indiqué son avocat au sortir du procès.

Pas d’accord avec la décision du tribunal, Elise Doua Guilavogui, substitut du procureur a annoncé que le parquet va faire appel contre la décision : « Le tribunal a prononcé le renvoi des fins de la poursuite du prévenu, c’est-à-dire de monsieur Aboubacar Soumah et le parquet compte relever appel de cette décision. C’est nous qui avons poursuivi monsieur Aboubacar Soumah pour des faits de violence. C’est vrai qu’il était invité. Mais il n’était pas tenu de violenter ainsi un journaliste au sein d’un studio. »

A rappeler que le leader politique a été interpellé suite à une altercation avec un journaliste dans l’émission Les Grandes Gueules de Espace FM.

Abdou Lory Sylla pour guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.