Décidément, les responsables de l’Union des forces républicaines (Ufr) ne tarissent pas de qualificatifs à l’endroit de leurs anciens collaborateurs de l’opposition.

Après avoir qualifié Jean Marc Telliano de papillon politique et d’affairiste, voilà les responsables de l’Ufr poser leur projecteur sur le leader de l’Union des forces du changement (Ufc), Aboubacar Sylla.

Selon le député Ufr Saikou Yaya Barry ce porte-parole de l’opposition républicaine n’est qu’un «pingouin politique qui s’est permis de dire dans les médias» que l’Ufr de Sidya Touré n’a plus «rien faire à l’opposition, comme si c’est lui qui distribue les cartes de la vie politique en Guinée».

Qu’il arrête, ce Monsieur qui n’a participé à aucune élection ! », a martelé le député Barry à l’assemblée générale du parti le samedi 7 mai 2016.

« Il n’y a pas plus opportuniste que ce dernier. Dans tous les gouvernements – de Lansana Conté à la transition -, il a participé à tout. Il peut me dire aujourd’hui pour qui il a voté pendant la transition ? Qui il soutenait pendant la transition ? Il n’a qu’à me le dire aujourd’hui. Si aujourd’hui il se réclame d’une opposition républicaine, il n’a qu’à me dire à quelle opposition il appartenait dans la transition. C’est parce qu’il n’a pas eu son mangement, il n’est pas dans la mangeoire, il se permet de vociférer sur l’ensemble des guinéens », a poursuivi, très furieux, le responsable de la jeunesse de l’Ufr.

Se targuant des vertus de sa formation politique, l’honorable Barry a décliné l’identité de celle-ci en ces termes :« Nous sommes honnêtes avec nous-mêmes à l’Ufr. Et nous sommes fiers de l’être. Parce que nous avons une idéologie. Nous avons une conviction. Nous pensons guinéens. Nous ne nous recroquevillons pas. Nous ne restons pas derrière les murs d’une communauté ou d’une région pour parler de politique. Nous  parlons politique pour les guinéens », a-t-il conclu.

logo populaire

Mady Bangoura

Publicités

Laisser un commentaire