Après deux jours de débats houleux à la barre, à 15h 30, le président du tribunal, Laye Kourouma, a déclaré les débats clos dans cette affaire d’assassinat de la vieille dame à Popodara .

Pour son réquisitoire, le procureur Ansoumane Douno, sur la base du certificat d’expertise médicale qui mentionne un état de démence d’Amadou Sadio Diallo, principal suspect de l’assassinat de la vieille Djouhè Bhoye Diallo, demande la relaxe pure et simple des prévenus.

Ansoumane rappelle qu’Amadou Sadio Diallo, malade mental de son état, a fait ses aveux devant le tribunal en indiquant que c’est bien lui qui a assassiné la vieille. Mais compte tenu de son état de démence et conformément aux dispositions de l’article 221 du code pénal, qui stipule qu’il n’y a ni crime, ni délit pour une personne en état de démence au moment des faits, demande de référer Amadou Sadio Diallo dans un centre psychiatrique. Le ministère public a plaidé pour la relaxe de Mamadou Alpha Diallo (père de Amadou Sadio Diallo ), Mamadou Aliou Diallo et Alhassane Keita. A noter qu’Abdoulaye Camara, l’un  des accusés, lui est mort en prison.

Après près de 40 minutes de pause, le tribunal est revenu et son président, Laye Kourouma, a entériné les plaidoiries du ministère public.

L’avocat de la défense, Me Alpha Mariam Diallo, s’est réjoui de cette décision du tribunal. Il estime que c’est le droit qui a été dit dans cette affaire.

Mohamed Samoura pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici