Soumit à l’examen et à l’approbation des élus du peuple, le volet
Dépense de la loi des Finances Rectificative (LFR) 2019 a également étéadopté, ce mercredi, à la majorité avec une augmentation de 4,1%.

La prévision retenue se chiffre à vingt-trois mille deux cent vingt un
milliard neuf cent soixante-dix-neuf millions quatre cent soixante-quatre mille soixante-quinze Francs Guinéens (23.221.979.464.075 GNF), contre vingt-deux mille trois cent treize milliards trots cent soixante-dix-huit
millions deux cent dix-sept mille Francs Guinéens (22.313.378.217.000
GNF) dans la LFl, soit une augmentation de 908,6 Mds (4,1%).

Selon l’Honorable Alpha Mohamed Diallo, le rapporteur général de la
commission des Affaires économiques et financières, « cette révision se justifie par: le niveau de consommation des crédits budgétaires au
premier semestre du secteur énergétique ; la nécessité de prendre en compte les ressources et les obligations induites par l’emprunt
obligataire 2019 ; la prise en compte de certaines demandes de créditscomplémentaires formulées par des départements ministériels et
Institutions dans le cadre de la mise en oeuvre de leur politique
sectorielle; la nécessité de s’ajuster aux priorités pressantes de mise enoeuvre du PNDES avant l’échéance du cycle initial de 2020 ».

Parlant de la ventilation des dépenses en fonction des objectifs
socio-économiques, il a précisé : « Services généraux des administrationsPubliques 20,80%; Défense 7,59%; Ordre de sécurité publics 2,00%;
Affaires économiques 30,50%; Protection de l’environnement 1,71%;
Logement et équipements collectifs 8,61%; Santé 7,57%; Loisirs, culture et culte 2,14%; Enseignement 12,99%; Protection sociale 6,04% ».

À noter qu’au cours de cette même plénière, la Loi des Finances
Rectificative (LFR) 2019 a également été adoptée avec le résultat
suivant : Pour : 40 voix ; Contre : 20 voix et 3 abstentions.

Mohamed Soumah pour Guinee7.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici